Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Saisir les opportunités

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD- Chaque nouvelle saison est une nouvelle opportunité pour les équipes et les joueurs de la LNH. Le compteur est remis à zéro et tout est à recommencer. Pour les plus jeunes joueurs par exemple, c’est l’occasion de démontrer qu’ils sont prêts à jouer pour de bon dans la grande ligue.

Chez les Canadiens, quatre joueurs auront la chance de saisir cette opportunité et de s’installer de façon permanente dans la LNH. Nathan Beaulieu, Jarred Tinordi, Dustin Tokarski, qui ont tous déjà eu leur tour dans la ligue, ainsi que Jiri Sekac ont tous obtenu un vote de confiance de la part de la direction, eux qui sont assurés de commencer l’année avec le grand club. Ils devront prouver qu’ils pourront y rester toute l’année.

« Nous n’avons jamais eu peur d’insérer des jeunes joueurs dans notre alignement dans le passé. Quand on pense que nos jeunes le méritent et sont rendus au niveau de la Ligue nationale, on veut les faire graduer avec notre équipe », a précisé d’emblée l’entraîneur-chef Michel Therrien. « C’est un défi et un processus, nous en sommes conscients. »

Avec les départs des Brian Gionta, Francis Bouillon, Josh Gorges et Peter Budaj au cours des dernières semaines et des derniers mois, plusieurs rôles ont été laissés vacants et ce sont ces quatre jeunes qui seront appelés à les remplir.

« Ils auront plus d’opportunités que l’an dernier, et je crois que c’est entre autres de la façon dont ils répondront qui dictera une bonne partie des succès de notre équipe cette saison », a soulevé Max Paciorrety, qui, en raison du départ des mêmes vétérans, aura lui aussi de nouvelles opportunités, dont celle de démontrer encore plus de leadership dans le vestiaire. Une autre étape dans la carrière de celui qui sera l’un des quatre assistants cette saison.

« Hier soir, Geoff Molson m’a demandé depuis combien de temps que j’étais ici et j’ai répondu que c’était ma septième année. Ça m’a fait bizarre de penser à ça, ça passe tellement vite. C’est un sport où les joueurs commencent très jeunes », a laissé tomber l’attaquant américain qui compte 319 matchs d’expérience dans la LNH. « Alex Galchenyuk a commencé lorsqu’il avait 18 ans et avant qu’on ne s’en rende compte, il aura cinq ans d’expérience et toujours aucun poil sur le visage. Ça va très vite. Ça fait déjà sept ans pour moi et j’essaie d’en profiter chaque soir. »

P.K. Subban, un des trois autres assistants, voit quant à lui le début de saison comme une nouvelle opportunité pour tout le groupe et non seulement pour les plus jeunes.

« C’est une nouvelle occasion pour nous d’avoir du succès en tant qu’équipe. C’est un nouveau départ. C’est une opportunité pour tout le monde, que vous soyez jeune ou vieux, que vous soyez dans la ligue depuis longtemps ou ce soit votre première année, » a laissé entendre l’arrière qui entamera sa cinquième saison avec le Tricolore. « C’est une opportunité pour nous de démontrer du progrès et du succès. »

Même le premier voyage de la saison est vu comme une opportunité pour le Tricolore, qui disputera ses quatre premiers matchs sur la route en l’espace de six jours. Une opportunité pour mieux se connaître et souder l’esprit d’équipe.

« Avec des nouveaux joueurs qui intègrent notre formation, le fait de partir sur la route comme ça n’est jamais une mauvaise chose », a soutenu l’entraîneur-chef avant le départ de l’équipe pour Toronto. « On va apprendre à vivre ensemble, à compétitionner ensemble, donc je vois ça d’un bon œil, même si c’est un gros défi pour nous. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Rivalités de match d'ouverture
Vote de confiance
Sur les blocs

En voir plus