Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rocket : Matt Taormina, le bon vétéran

Le défenseur de 31 ans mène les arrières de la Ligue américaine avec 11 points en huit matchs

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

LAVAL - Le seul gros changement pour Matt Taormina depuis l'an dernier, c'est qu'il doit apprendre à évoluer dans un environnement francophone à Laval.

«Mais c'est une transition assez facile; la direction, les entraîneurs et les autres joueurs nous aident beaucoup, assure Taormina, qui peut également "placer quelques mots" grâce à ses cinq années de cours de français au secondaire. 

Parce que, sur la glace, le défenseur de 31 ans offre exactement ce qui a poussé la direction du Tricolore à lui consentir un contrat de deux ans à deux volets le 1er juillet dernier : contribution offensive - il mène son équipe au chapitre des points - mobilité à la ligne bleue et expérience - près de 500 matchs joués dans la LAH et 59 dans la LNH.

Même que l'entraîneur-chef du Rocket, Sylvain Lefebvre, croit qu'il peut en donner encore plus.

«Il a connu une longue saison l'an dernier [il s'est rendu jusqu'en finale de la coupe Calder avec le Crunch de Syracuse, NDLR], il s'est marié cet été - je ne veux pas dire qu'il n'est pas au sommet de sa forme, mais il ne peut que s'améliorer plus ça va avancer, croit Lefebvre, qui en a fait un des trois adjoints de l'équipe (qui n'a toujours pas de capitaine).

«C'est un gars qui en a vu, il a beaucoup d'expérience. Il n'a pas peur de parler et de transmettre son expérience et son expertise en tant que défenseur offensif ainsi qu'en tant que leader dans un groupe.»

Matt Taormina Taormina mène les défenseurs du circuit avec 11 points en huit matchs theAHL.com

Taormina, jamais repêché, a connu sa meilleure saison en carrière l'an dernier lorsqu'il a été nommé meilleur défenseur de la Ligue américaine, après avoir amassé 60 points (15B-45A) en 70 matchs avec Syracuse, le club-école du Lightning de Tampa Bay. Il a ajouté 20 points (5B-15A) en 22 rencontres de séries éliminatoires, durant le parcours printanier du Crunch, qui s'est terminé par une défaite en six matchs en finale.

En huit rencontres depuis le début de la saison, Taormina a inscrit 11 points (1B-10A) et occupe le deuxième rang des meilleurs pointeurs du circuit Andrews à égalité avec trois autres joueurs et il est le premier chez les défenseurs. 

Pas de doutes, l'arrière semble déterminé à reprendre là où il a laissé en juin dernier - même s'il affirme ne pas chercher à tout prix à répéter ses exploits de l'an dernier.

«J'y vais toujours au jour le jour. J'ai atteint des sommets personnels l'an dernier. C'est normal de se dire "Je dois faire encore mieux", mais ce n'est pas nécessairement le cas, parce que ça ne va pas toujours arriver. Tu ne vas pas toujours continuer à aller vers le haut, affirme Taormina, qui souhaite avant tout améliorer son jeu d'ensemble. 

«Je veux connaître une bonne année, être bon défensivement. L'an dernier, je n'avais peut-être pas autant de responsabilités défensivement. Cette année, j'en ai beaucoup plus en zone défensive. C'est une chose sur laquelle je veux m'assurer de travailler. Je veux être plus solide dans ma zone. Je veux qu'ils pensent à moi lorsqu'ils ont besoin d'envoyer quelqu'un dans une situation critique. Je veux être meilleur défensivement.» 

Tout ça, également, dans la perspective d'être rappelé un jour par le grand club.

Matt Taormina Taormina a obtenu au moins un point dans sept des huit matchs du Rocket cette saison rocketlaval.com

«Je connais mon rôle : je suis un défenseur qui bouge la rondelle et qui peut faire des jeux, créer des chances de marquer, obtenir des points. Mais à l'autre bout de la patinoire, je dois être solide défensivement, pour pouvoir jouer contre les meilleurs joueurs adverses. Si j'obtiens une chance à Montréal, je dois pouvoir tenir mon bout défensivement, soutient Taormina, qui a disputé 47 matchs avec les Devils du New Jersey et neuf avec le Lightning entre 2010 et 2016.

«C'est toujours quelque chose qui te trotte dans la tête - jouer assez bien pour recevoir un appel et obtenir un essai. Mais ce n'est pas une grande préoccupation pour le moment. Ce l'était plus au début de ma carrière. En ce moment, je me concentre sur ce que je fais ici, ma façon de jouer, comment je peux aider l'équipe à connaître du succès et aller loin en séries - comme j'ai pu le faire l'an dernier. On veut toujours pouvoir jouer encore quelques matchs dans la LNH, mais je ne m'en fais pas trop pour le moment.»

En attendant que son tour vienne, Taormina se réjouit pour ceux qui reçoivent l'appel d'en haut.

«C'est vraiment bien de voir [Nikita] Scherbak et [Michael] McCarron obtenir leur chance. Je souhaite qu'ils puissent en profiter», conclut Taormina, en bon vétéran.

En voir plus