Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rien n'est encore perdu

par Staff Writer / Montréal Canadiens
PHILADELPHIE – Après avoir probablement lancé tout ce qu’ils ont pu aux Flyers, la question est maintenant: qu’est-ce que les Canadiens vont-ils lancer en direction du filet de Philadelphie?


Lors des deux derniers matchs présentés au Wachovia Center où les Flyers ont pris les devants 3 à 1 dans la série, la formation montréalaise a néanmoins dominé à presque tous les chapitres, dont 72 à 40 dans la colonne des tirs aux buts sans oublier toutes les marques laissées sur les poteaux de Martin Biron.

« C’est très frustrant d’avoir perdu ces deux matchs parce que je ne peux pas m’asseoir avec le personnel d’entraîneurs et penser à trouver des façons différentes de faire les choses », a avoué le pilote du Tricolore Guy Carbonneau. « Techniquement, on obtient plus de lancers et de chances de marquer qu’eux. Je suis confiant qu’on peut encore remporter cette série, mais on doit commencer par remporter le prochain match. »

  Informations reliées
 Le jeu des chiffres - Match #4 
 Le Tricolore a le dos au mur
Les producteurs du Jour de la marmotte pourraient certainement réclamer des droits d’auteurs aux Canadiens alors que Montréal est parvenue à réduire l’écart en troisième période après avoir vu les Flyers prendre les devants 2 à 0 dans la rencontre comme ce fut le cas lundi.

« C’est la chose la plus difficile à avaler », a confié Mark Streit. « C’était le même scénario ce soir que lors du troisième match. Nous avons bien joué et nous avons obtenu notre part de chances, mais cette rencontre est terminée. Nous devons nous concentrer sur le cinquième match et nous devons connaître un bon début de match.»

Acculés au pied du mur, les joueurs des Canadiens sont loin d’être pressés à dire « mononcle ». Bien au contraire, la bataille sera plus intense que jamais.

« Lors des séries, aucune avance n'est confortable, que ce soit dans un match ou dans une série », a expliqué Mike Komisarek. «  Je sais que c’est plate pour vous d’utiliser ces stupides clichés, mais ce n’est pas encore terminé. Nous allons nous battre jusqu’à la toute fin. »

Véritable apôtre de Yogi Berra, Komisarek a probablement passé son livre de chevet à quelques-uns de ses coéquipiers qui n’ont pas l’intention d’abandonner.

«Ça y est. Ça n’a plus d’importance combien de chances nous avons eues ou de tirs, il n’y a plus de lendemain », a admis Josh Gorges. « Nous devons trouver une façon de gagner. C’est aussi simple que ça. »

En plus des joueurs des Canadiens qui ne manqueront certainement pas de motivation, il y a 21 273 paires de poumons que se préparent à remplir le Centre Bell et aider leur équipe à signer la victoire.

« La bonne nouvelle est que nous allons retrouver nos partisans pour le match numéro 5 », a indiqué Bryan Smolinski. « Nous savons que nos partisans sont impatients de nous revoir et qu’ils vont être incroyables, comme toujours. »


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus