Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rien n’a changé

par Staff Writer / Montréal Canadiens

TORONTO – Max Pacioretty avait dit qu’il n’allait pas changer maintenant qu’il arbore un C sur la poitrine. Et il l’a prouvé mercredi soir.



Fidèle à son habitude, l’ailier gauche a été dominant sur la patinoire dans tous les aspects du jeu, marquant le tout premier but de la saison 2015-2016 dans la LNH. Ce qu’il avait également fait en 2014-2015. Coïncidence? Selon le principal intéressé, oui, même si c’est « très cool ».

Le capitaine du Tricolore en a rajouté en fin de rencontre, enfilant son deuxième de la campagne 2015-2016 dans un filet désert, marquant ainsi le but d’assurance, Alex Galchenyuk ayant été le second marqueur de l’équipe, en milieu du troisième engagement. Une belle façon de souligner son 400e match avec les Canadiens, mais aussi son premier à titre de capitaine.

« Je n’essaie pas de changer ma personnalité. S’il y a quelque chose à dire, je vais le dire. Mais en général, je veux mener sur la glace », a lancé Pacioretty qui avoue avoir été « mollo » avec les arbitres pour sa première expérience. « En dehors de la glace, je suis plus discret que bien des gens. Nous avons des tas de leaders dans ce vestiaire qui n’hésitent pas à parler. Ils sont prêts à dire les bonnes choses au bon moment. »

Pacioretty a déjoué bien des pronostics en faisant partie de l’alignement de départ pour le match d’ouverture de la saison, lui qui s’est blessé à un genou lors d’un entraînement pendant la saison morte. Le retour à l’action a nécessité bien du travail de la part du numéro 67 qui avoue toutefois qu’il lui en reste encore beaucoup à accomplir.

« C’est un bon sentiment d’être sur la glace, mais je sais que mon match n’était pas parfait. Je sais que je dois améliorer certains aspects », explique le numéro 67. « Dans le gymnase et dans les matchs, à quelques reprises, j’ai senti que je n’étais pas aussi fort que je l’aurais souhaité. Je vais devoir travailler là-dessus au fur et à mesure que la saison avance, mais je suis prêt à donner mon 100%. »

« J’ai eu un appui incroyable des thérapeutes et des médecins pour avoir le feu vert », a poursuivi le meilleur marqueur des Canadiens au cours des quatre dernières saisons. « J’étais surpris de voir à quel point je me sentais bien, mais je sais que je peux encore aller plus loin. »

Des buts, Max Pacioretty en a marqué. Cent-quarante-six pour être plus précis. Mais ceux marqués le 7 octobre 2015 auront une place spéciale dans son palmarès, lui qui rejoint Toe Blake, Yvan Cournoyer et Vincent Damphousse dans un groupe sélect de joueurs qui ont marqué à leur premier match en tant que capitaine des Canadiens.

« En embarquant sur la glace, c’était différent. Mais quand le match a commencé, ça s’est placé », mentionne Pacioretty qui disputait officiellement son premier match en tant que capitaine et qui a quand même bien aimé ce qu’il a vu de ses coéquipiers mercredi soir. « C’est excitant parce que notre équipe a démontré de quoi nous étions capables. Nous n’avons pas joué pendant 60 minutes, mais c’est bon de savoir ce que nous sommes en mesure de faire. J’ai l’impression que quand notre jeu sera à point, nous serons très difficiles à battre. »

Deux points en banque. Deux buts en banque. Une belle façon de commencer la saison. La suite s’annonce intéressante.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 7 octobre 2015
Faits saillants - Canadiens @ Maple Leafs
Max Pacioretty... en chiffres
Cohésion instantanée

Les Canadiens réclament l'attaquant Paul Byron au ballottage des Flames de Calgary

En voir plus