Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rêver éveillé

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Le Camp de rêve des Canadiens est terminé, mais les participants risquent de rêver bien longtemps à leur expérience.

C’est à une expérience incomparable dans l’univers des Canadiens à laquelle ont eu droit les participants au Camp de rêve des Canadiens, un camp exclusif où ils ont pu, l’espace de quelques jours, plonger dans l’univers de la Sainte-Flanelle.

Les participants au Camp de rêve des Canadiens, dans une loge, lors du match du 17 janvier contre les islanders.

Des entraînements sur glace, entrecoupés de matchs des Canadiens à Ottawa, d’un match au Centre Bell dans une loge, le tout accompagné de légendes du Tricolore telles que Guy Lafleur, Réjean Houle, Yvon Lambert, Chris Nilan, Patrice Brisebois et bien d’autres. Non seulement les participants ont eu l’occasion de côtoyer ces légendes à l’extérieur de la glace, mais ils ont pu compter sur leur présence sur la glace lors d’un match disputé au Centre Bell, avant une rencontre Canadiens – Islanders.

«C’est incroyable de voir à quel point les gars avaient du temps et étaient disponibles pour nous », a souligné Stephen Vanier, un participant au camp qui a traversé la frontière américaine pour venir y participer, lui qui est originaire de l’État de New York. «Pendant le match, ça m’est arrivé à quelques reprises de figer, de regarder autour de moi et de prendre le temps de savourer le moment. Mathieu Dandenault était sur mon trio et Guy Lafleur, mon entraîneur. Quelque chose comme ça, ça n’arrive jamais. »

Si enfants ils patinaient à l’extérieur en s’imaginant être flanqué de Chris Nilan ou encore d’Oleg Petrov, adultes ils ont pu réaliser ce rêve, alors que les anciens joueurs des Canadiens présents pour la durée du camp ont enfilé leurs patins non seulement pour la rencontre disputée le samedi, mais également pour les séances d’entraînement, dévoilant quelques trucs du métier

Pour voir une galerie photo de l'événement, cliquez ici.

«Je n’ai pas encore eu le temps de décortiquer la fin de semaine pour savoir ce que j’ai le plus aimé. C’était tellement rempli d’expériences différentes », souligne Vanier, avocat de profession. «Le moment le plus intense était probablement pendant le match quand j’étais assis et que je me disais : ‘Ça arrive pour vrai’. Je me retrouvais sur le banc avec Guy Lafleur, Murray Wilson, Patrice Brisebois, Mathieu Dandenault, tous des noms que je voyais à la télévision en grandissant. »

Comme le diable est dans les détails, les organisateurs du camp avaient même pensé à embaucher l’ancien arbitre de la LNH Dan Marouelli pour arbitrer la rencontre. Ce dernier compte 1 622 matchs d’expérience sur le circuit Bettman en saison régulière et 187 en séries éliminatoires. Bien que sa présence n’ait pas vraiment été nécessaire, elle aura été appréciée de la part de tous les participants.

«Je ne suis pas un grand joueur de hockey. Mais ce que j’ai beaucoup aimé des Anciens, c’est qu’ils étaient en mesure d’élever leur jeu en fonction du calibre de tous », explique l’homme de 48 ans qui, bien qu’il n’a pas délié les cordages, a eu la chance de jouer avec son fils, Elliott, qu’il avait invité à participer au camp en sa compagnie. «De patiner sur la glace du Centre Bell c’est déjà quelque chose, mais d’avoir la chance d’avoir une rondelle, un bâton et de jouer sur une glace exceptionnelle, c’est magique. Je suis content d’avoir pu vivre ça avec mon fils.»

Les 25 participants au Camp de rêve des Canadiens ont quitté le Centre Bell la tête pleine de souvenirs, le carnet d’adresse plein de nouveaux amis et la ferme intention de se revoir.

À l’an prochain!

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Galerie photo de l'événement

En voir plus