Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Retour imminent

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD -- Paul Byron était de retour sur la glace mercredi – et avec ses coéquipiers cette fois-ci.

Blessé au bas du corps depuis la mi-janvier, Byron avait pour habitude depuis quelques semaines de patiner en solitaire au Complexe Sportif Bell de Brossard avant le reste de ses coéquipiers, sous la supervision des thérapeutes sportifs.

Mais mercredi, c’est accompagné de ses coéquipiers Sven Andrighetto, Greg Pateryn et Mike Condon ainsi que des entraîneurs Clément Jodoin et Stéphane Waite, lors de l’entraînement optionnel du Tricolore, que Byron a pris part à un véritable entraînement, son premier depuis près d’un mois.

L’attaquant qui a raté les huit derniers matchs de son équipe ne sait toutefois pas s’il sera en mesure de participer à la rencontre de vendredi soir à Buffalo.

« J’espère que oui, mais au moment où on se parle, je suis toujours dans l’incertitude. Il faudra réévaluer la situation d’ici là. Je me sens mieux sur la glace. La décision sera prise vendredi », a informé Byron aux membres des médias après l’entraînement qui a duré près d’une heure. « Je me sens très bien, je suis en confiance et je continue à en faire plus chaque jour. Je vais pratiquer avec le reste de l’équipe demain [jeudi] pour voir où on en est. »

Réclamé au ballotage à quelques jours du début de la saison régulière et laissé de côté lors des neuf premières rencontres de la saison, Byron avait trouvé sa niche avec l’équipe et connaissait de bons moments avant de se retrouver sur le carreau.

Le numéro 41 avait notamment inscrit cinq points (3B-2P) en désavantage numérique.

« Je suis déçu que ce soit arrivé à un moment où ça allait bien, je voulais jouer tous les matchs », d’admettre Byron, qui compte 11 points (8B-3P) à sa fiche cette saison en 35 rencontres. « La bonne nouvelle, c’est que j’ai eu beaucoup de repos dernièrement, je me sens frais et dispo. J’espère pouvoir aider l’équipe quand je serai prêt à jouer. »

… et d’une façon plus concrète que par des encouragements devant le téléviseur.

« La plupart des joueurs sont dans la salle d’entraînement ou dans le salon pour regarder nos matchs. Pour nous, c’est très dur de regarder nos coéquipiers jouer. Nous sommes tous compétitifs », de reconnaître Byron, qui côtoyait notamment les autres blessés Carey Price, Daniel Carr et Lucas Lessio, durant sa remise en forme. « Quand on voit une pénalité, de l’accrochage ou quelque chose du genre, ça nous arrive de crier devant la télévision comme si on jouait. »

Mis hors-combat au moment où le Tricolore connaissait des difficultés, Byron pourrait être de retour alors que son équipe, forte de trois victoires consécutives, semble retrouver ses repères.

« Tout le monde dans ce vestiaire a confiance au reste du groupe. Tout le monde joue bien et met les efforts », de conclure Byron. « On savait que ce n’était qu’une question de temps. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
Se lever au bon moment
Rapport des IceCaps – 9 fév.
 

En voir plus