Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Regard sur la cuvée 1984

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- Contrairement à ce qu'avait prédit George Orwell, 1984 a été une année plutôt bonne, du moins pour les Canadiens en ce qui a trait au repêchage amateur.

À son deuxième repêchage en tant que directeur général des Canadiens, Serge Savard avait sous la main quatre choix parmi les 51 premières sélections.  Le Sénateur a visé dans le mille avec chacun d'eux en sélectionnant Petr Svoboda (5e), Shayne Corson (8e), Stéphane Richer (29e) et Patrick Roy (51e). Les résultats n'ont pas tardé à arriver alors que Roy, Richer et Svoboda ont tous soulevé la coupe Stanley deux années plus tard lorsque Montréal a remporté le précieux trophée pour la 23e fois de son histoire au printemps 1986 tandis que Corson n'a pas tardé lui non plus à faire sa marque à Montréal.

Plus de 20 ans plus tard, l'architecte des deux dernières conquêtes de la coupe Stanley par les Canadiens avoue humblement qu'il ne savait pas qu'il avait déniché de tels joyaux à l'époque.

« Lorsque tu choisis un joueur au repêchage, tu prends toujours un certain risque », a avoué Savard qui a occupé les fonctions de directeur général avec les Canadiens de 1983 à 1995.  « Il n'y a aucune certitude que celui-ci va réussir. Aucune. »
 
Savard peut néanmoins prendre une part du crédit d'avoir reconnu le talent du futur membre de la renommée et triple récipiendaire du trophée Conn-Smythe alors que celui-ci présentait des statistiques peu enviables avec sa formation junior des Bisons de Granby.  Avant d'accrocher son plastron au terme de la campagne 2002-2003, Roy, de la même manière que Wayne Gretzky l'avait fait pour les attaquants, s'est approprié près de tous les records chez les gardiens de but, dont le nombre de victoires en séries (151).

Au total Position Nom
5 D Petr Svoboda
8 AG Shayne Corson
29 AD Stéphane Richer
51 G Patrick Roy
54 AD Graeme Bonar
65 AD Lee Brodeur
95 D Gerald Johannson
116 AD Jim Nesich
137 D Scott MacTavish
158 AD Brad McCaughey
179 AG Éric Demers
199 D Ron Annear
220 D Dave Tanner
240 G Troy Crosby

« Bien malin est celui qui aurait pu imaginer que Patrick connaîtrait une telle carrière », a renchéri Savard.

Le choix précédent de Savard lors de cette journée ne s'est pas mal tiré d'affaire non plus avec les Canadiens. Richer est le dernier joueur dans l'histoire des Canadiens à avoir marqué 50 buts dans une saison et le seul autre, outre Guy Lafleur, à avoir connu deux fois de telles saisons dans l'uniforme du Tricolore.

Il est également difficile de dire que Savard s'est trompé avec ses deux choix de première ronde. Savard s'est alors tourné vers les pays de l'Est au cinquième rang en débusquant littéralement Petr Svoboda de la Tchécoslovaquie suite à une histoire totalement rocambolesque. Dès l'automne suivant, Svoboda a réalisé le rare exploit de percer l'alignement des Canadiens à l'âge de 18 ans. Le défenseur a porté l'uniforme pendant sept autres saisons, en profitant pour se hisser au 11e rang dans l'histoire de la franchise pour le plus grand nombre de points pour un défenseur avec 229.

Puis, au huitième rang, Savard se tournait vers le Canada, en sélectionnant Shayne Corson, un fougueux attaquant qui passa 19 saisons dans la LNH, dont 11 avec les Canadiens. Au cours de ses deux séjours avec la formation montréalaise, Corson a participé à deux matchs des étoiles et se retrouve dans le top 10 de chacune des catégories offensives pour un ailier gauche chez les Canadiens. 

Même si Savard n'a pas eu la main aussi heureuse avec ses autres sélections de la journée alors qu'aucune n'a atteint la LNH, le légendaire membre du Big Three peut néanmoins se vanter d'avoir repêché un Crosby, Troy, le père de Sidney.

Au total, la cuvée 1984 aura disputé 4 267 rencontres dans la LNH, récolté 1 911 points, signé 551 victoires et 66 jeux blancs avec 7 conquêtes de la coupe Stanley.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


En voir plus