Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Récolter les fruits

par Staff Writer / Montréal Canadiens

GLENDALE – Ses efforts ont finalement été récompensés. Lars Eller a enfin pu soulever les bras.



Jouant de malchance jeudi soir à Los Angeles en écopant d’une malencontreuse punition en fin de match permettant aux Kings de forcer la prolongation avant de frapper le poteau en tirs de barrage après avoir battu Jonathan Quick, Eller a ouvert le pointage samedi contre les Coyotes, inscrivant le filet qui allait s’avérer être celui de la victoire.

« Nous n’avions pas gagné depuis un certain temps, donc c’est toujours bon de s’inscrire au tableau, mais plus important encore, nous avons récolté deux points et terminé ce voyage en force», d’indiquer Eller, qui a ainsi atteint le plateau des dix buts pour la troisième fois de sa carrière.

Coincé à neuf buts depuis le 7 février dernier, Eller s’est rapidement fait rappeler qu’il n’avait pas marqué depuis 14 matchs, mais le Danois a vraisemblablement autre chose à faire que de déplacer des billes sur un boulier.

« Je n’ai pas compté les matchs. Je ne blague pas », a rétorqué Eller.

Comme il est parfois plus facile de voir le négatif que le positif, le fait que de ses 10 buts, six ont été des buts gagnants, a été passé sous silence. Qu’il n’est devancé que par sept autres joueurs à ce chapitre dans la LNH depuis le début du calendrier régulier a aussi échappé au radar de plusieurs.

Mais, Eller ne s’en fait pas pour autant.

« Ces buts ne sont pas plus importants que tous les autres buts que nous marquons », de confier humblement le numéro 81 des Canadiens. « C’est davantage une statistique qu’autre chose. Mais, c’est toujours bien de s’inscrire au pointage. Je veux marquer des buts. »

Jumelé à Jacob De La Rose et Devante Smith-Pelly depuis quatre matchs, le Danois se sent de plus en plus à l’aise aux côtés de ses deux jeunes coéquipiers.

« Nous avons été un peu plus constants récemment », de poursuivre Eller, qui a terminé sa soirée de travail avec un temps d’utilisation de 15 :12. « Je crois que ces deux jeunes jouent vraiment bien. Ils patinent, ils travaillent fort. Ils font toutes les choses de la bonne façon. Je crois que cela fonctionne bien. »

Le nouveau venu Smith-Pelly abondait dans le même sens, lui qui a récolté son premier point dans l’uniforme du Tricolore en se faisant complice du filet d’Eller.

« Je crois que ça prend quatre ou cinq matchs pour s’habituer aux gars, surtout si tu ne pratiques pas », d’avouer Smith-Pelly, auteur de cinq des 35 tirs des Canadiens au cours de la rencontre. « Je crois que nous avons bien joué les trois derniers matchs. Ça n’a pas exactement abouti en des points, mais ce soir, oui. En espérant que cela puisse continuer. »

L’entraîneur-chef Michel Therrien semble confiant d’avoir trouvé une combinaison gagnante avec ce trio.

« Ils ont été vraiment bons », de souligner le pilote des Canadiens au terme de la 42e victoire de son équipe de la saison.  « Plus ils jouent ensemble, plus je sens la chimie s’installer. Ils travaillent fort. Ils jouent bien en zone défensive. Ils ont généré plusieurs chances de marquer et ils ont été récompensés avec un but. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 7 mars 2015
Changer de côté

Un match en trois temps

D’un joyau à l’autre

Carey Price a élevé son niveau de jeu pour les Canadiens

En voir plus