Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Réaction en chaîne: Guy Carbonneau

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- La signature d’un joueur autonome, un choix de repêchage ou une transaction peuvent modifier le visage d’une organisation pendant des décennies. Leur arrivée comme leur départ créé une véritable réaction en chaîne. Nous nous sommes donc amusés à faire l’autopsie de l’arrivée de Guy Carbonneau dans l’uniforme des Canadiens.


Ironie du sort ou simplement signe du destin, la carrière de Carbonneau est intimement liée aux Blues de St-Louis.  En 1969, les Canadiens ont signé un joueur du nom de Phil Roberto, un attaquant qui avait fait la pluie et le beau dans la OHA avec les Flyers de Niagara Falls.

Après avoir disputé huit parties avec le grand club en 1969-1970, Roberto se fait une niche à Montréal à la fin de la saison suivante, participant à la première conquête de la coupe Stanley de l’équipe dans les années 1970, récoltant notamment un point en 15 rencontres en séries.

Toutefois, avec Scotty Bowman aux commandes en 1971-1972, Roberto prend le chemin de St-Louis le 13 décembre alors que le Tricolore rapatrie un visage familier des Montréalais : l’attaquant/défenseur Jim Roberts. Ce dernier avait évolué sous la gouverne de Bowman lors des quatre dernières saisons dans l’uniforme des Blues après avoir passé les quatre premières années de sa carrière avec les Canadiens.

Avec deux bagues de la coupe Stanley déjà à son actif avec le Tricolore, Roberts est loin d’avoir regretté son deuxième séjour au Forum, soulevant le Saint-Graal du hockey trois autres fois au cours des six campagnes suivantes. Or, à la croisée des chemins à la fin de la campagne 1976-1977, le directeur général Sam Pollock l’échange de nouveau aux Blues le 18 août 1977 en retour d’un choix de troisième ronde lors de l’encan amateur de 1979.

Avance rapide au 9 août 1979 à l’Hôtel Reine-Élizabeth de Montréal. Le nouveau directeur général des Canadiens Irving Grundman se prononce au 44e rang et sélectionne la grande vedette des Saguenéens de Chicoutimi : Guy Carbonneau. Grundman met alors la main sur le futur capitaine des Canadiens de 1989 à 1994, un triple vainqueur du trophée Selke, le meneur de tous les temps chez Tricolore avec 27 buts en désavantage sans oublier un joueur de premier plan lors des deux dernières conquêtes de la coupe Stanley de l’équipe en 1986 et 1993.

Or, comme tous les joueurs obtenus et échangés pour obtenir ses services, Carbonneau a, à son tour, pris le chemin de St-Louis le 19 août 1994 en retour du centre Jim Montgomery. Ce dernier a toutefois eu un destin différent de ses prédécesseurs. Après cinq rencontres dans l’uniforme bleu-blanc-rouge lors de la saison écourtée par l’arrêt de travail en 1994-1995, Montgomery a été réclamé au ballottage par… les Flyers de Philadelphie et du même coup mettre un terme à la chaine.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Total de la réaction en chaîne

Nom
MJ
B
P
PTS
Coupes
Phil Roberto
74
17
10
27
1
Jim Roberts
393
52
84
136
3
Guy Carbonneau
912
221
326
547
2
Jim Montgomery
5
0
0
0
-
TOTAL
1384
290
420
710
6


À lire également :
Réaction en chaîne: Guy Lapointe
En voir plus