Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rapport des Bulldogs – 9 déc. 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL - Voir la lumière rouge s’allumer derrière les gardiens des Bulldogs, un scénario que les adversaires des hommes de Guy Boucher n'ont pas vu souvent cette saison. Au cours de ses 25 premiers matchs, la formation ontarienne n’a concédé que 55 buts, au troisième rang à ce chapitre dans la Ligue américaine.
 
Outre des gardiens hors pair, dont notamment Cedrick Desjardins, qui a obtenu deux blanchissages d’affilée, c’est grâce à une défensive efficace que de tels résultats sont possibles. Et le jeune défenseur P.K. Subban a certainement eu son mot à dire.

« Au début de la saison, nous avions un bon nombre de défenseurs à caractère offensif. Le plus gros de notre travail a donc été de leur apprendre à valoriser l’aspect défensif de leur jeu » mentionne l’entraîneur des Bulldogs, Guy Boucher, au sujet de sa brigade défensive.

Après un début de saison relativement timide, le jeune homme de 20 ans a retrouvé ses capacités offensives depuis  les huit derniers matchs. Depuis le 8 novembre, il a obtenu cinq buts et de trois passes, pour un total de huit points. Il montre désormais une fiche de cinq buts et neuf passes pour un total de 14 points.

«Au lieu de se concentrer sur ce qu’il avait à faire offensivement, il a commencé à se concentrer sur le 89% de son travail, qui n’est pas offensif, » explique Boucher. «La rapidité de ses choix de jeu a beaucoup augmenté. Il y en a qui sont des quarts-arrières et d’autres qui sont des porteurs de ballon. P.K. est plus un porteur de ballon, mais il s’adapte et choisit mieux ses moments pour faire des jeux extravagants. »

Alors que plusieurs avaient des doutes sur les capacités défensives de Subban, celui-ci fait mentir tous ses détracteurs en conservant jusqu’à présent un différentiel de +9.

« Je pense que les gens voyaient P.K. comme quelqu’un de frivole, qui prend beaucoup de chances. Aujourd’hui, si quelqu’un vient voir P.K. Subban, il va être impressionné de sa défensive. On en est très fiers et lui aussi, il en est très fier» mentionne Boucher.

Tout comme ses coéquipiers à Montréal, Subban a dû être inspiré par ce qui se passait dans le grand club, le 4 décembre, obtenant deux buts dans la rencontre contre les Marlies de Toronto. Certes, son deuxième but a eu lieu dans un filet désert. Par contre, le premier est digne de mention, puisqu’il trainait un joueur sur son dos en zone offensive, avant de revenir vers le centre et de décocher un tir vif des poignets, qui a trompé la vigilance du gardien.

Les pieds bien ancrés, Subban remplit ses promesses de futur quart-arrière dans la LNH, au grand plaisir de ses coéquipiers et entraîneurs.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi:
Halak freine les Sénateurs
Les résultats du Choix des partisans dévoilés
Le dernier mot: Viggo Mortensen
Salles de cinéma - Pour toujours les Canadiens 
En voir plus