Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rapport des Bulldogs - 3 fév. 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Pellerins Photography

André Benoit
MONTRÉAL - Une défensive qui peut assommer l’adversaire. Voici ce que préconise l’entraîneur des Bulldogs Guy Boucher, qui compte dans sa formation un bon nombre d’artilleurs de talent à la ligne bleue.

Alors que le nom de P.K. Subban est sur toutes les lèvres en raison de ses 10 buts et de son différentiel de +/- 25, c’est à un autre défenseur de talent que l’on doit une nouvelle marque d’équipe pour les Bulldogs, André Benoit.

Lors de la rencontre du 30 janvier contre les Wolves de Chicago, les Bulldogs étaient en quête d’une troisième victoire d’affilée en territoire ennemi. Bénéficiant d’une supériorité numérique en première période, David Desharnais et Subban ont conjugué leurs efforts pour préparer le but de Benoit, qui a déjoué le gardien des Wolves, Kari Lehtonen, à l’aide d’un lancer frappé.

Avec ce but, le vétéran défenseur a inscrit son nom dans les annales de l’équipe, marquant le 22e but de sa carrière avec les Bulldogs, devenant ainsi le meneur de tous les temps chez les défenseurs des Bulldogs.

Cette saison, Benoit a littéralement fait un retour aux sources, lui qui s’était déjà aligné avec les Bulldogs en 2005-2006 et en 2006-2007, avant de s’exiler vers la Finlande en 2007-2008 pour évoluer avec le Tampere de Tappara, puis vers la ligue élite de Suède avec le SK de Södertälje.

L’arrière maintenant âgé de 26 ans avait d’ailleurs été un facteur important dans la conquête de la coupe Calder par les Bulldogs en 2007, alors qu’il a obtenu 13 points en 22 matchs.

Véritable spécialiste de l’attaque massive, Benoit a obtenu trois de ses cinq buts jusqu’ici cette saison avec l’avantage d’un homme. Il s’est même payé le luxe de marquer en situation de désavantage numérique. Il présente aussi un différentiel intéressant avec une fiche de +/- 10. Ses 22 points le placent au deuxième rang des défenseurs chez les Bulldogs, tout juste derrière Subban et ses 33 points. Depuis le début de la saison, le vétéran de trois saisons dans la Ligue américaine a été choisi joueur le plus travaillant de la rencontre à trois reprises.

Grâce à son apport offensif et son excellent jeu défensif, les Bulldogs peuvent compter sur une arme de plus dans son arsenal, eux qui sont sur une bonne voie pour terminer la saison au sommet de la Division Nord de l’AHL, ayant neuf points d’avance sur leurs plus proches poursuivants après 50 matchs.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Le "bon" Serge
Le Tricolore freine les Canucks
De bonnes et de mauvaises nouvelles
En voir plus