Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rapport des Bulldogs - 11 nov. 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Pellerins Photography

Sergei Kostitsyn

MONTREAL - Le séjour de Sergei Kostitsyn avec les Bulldogs se prolonge, ce qui est tout à l’honneur de l’attaquant de 22 ans, qui match après match, fait ses preuves et démontre qu’il peut se battre avec les meilleurs.

Jusqu’à maintenant, depuis qu’il a délaissé les Canadiens pour se joindre à la troupe de Guy Boucher à l’amorce de la saison, le plus jeune des frères Kostitsyn a retrouvé un certain aplomb offensif. En dix matchs, flanqué de Mathieu Darche à l’aile gauche et de Ben Maxwell à l’aile droite, il a réussi à délier les cordages à trois reprises, donnant notamment la victoire aux Bulldogs dimanche dernier, contre les Senators de Binghamton. Il a d’ailleurs été le seul joueur des Bulldogs à s’inscrire au pointage lors de cette joute, disputée au ScotiaBank Place.

Il a nommé la troisième étoile de ce match, alors que Cedrick Desjardins et Mike Brodeur, le gardien des Senators, ont obtenu respectivement la première et la deuxième étoile. Kostitsyn a d’ailleurs prouvé qu’il avait encore le compas dans l’œil, marquant ses trois buts en seulement neuf tirs vers les filets adverses.

En plus de ses trois buts, Sergei Kostitsyn s’est fait complice de quatre buts des siens, pour un total de sept buts. Ses performances lui permettent de se retrouver dur côté positif, lorsqu’il est question du différentiel.

S’il continue sur sa lancée, le numéro 74 pourrait bien être en lice pour le Fred T.Hunt Memorial Award, prix remis au joueur ayant démontré le meilleur esprit sportif. Avant le match d’hier contre les Americans de Rochester, il n’avait écopé d’aucune pénalité, sa fiche vierge démontrant un effort soutenu et un travail bien dosé, n’étant pénalisé à aucun moment pour un geste de paresse ou de mauvaise lecture de jeu. De toute façon, chez les Bulldogs, paresse est littéralement un mot inexistant, l’équipe présentant une fiche qui ne comporte qu’une seule défaite en temps règlementaire, en 13 matchs. La seule autre équipe de la ligue américaine à se retrouver dans la même situation sont les Americans de Rochester. Le duel d’hier a toutefois modifié la donne les Bulldogs subissant leur deuxième défaite en temps règlementaire par marque de 4 à 1.

Avec les nombreux rappels en provenance de Montréal, Sergei Kostitsyn devrait voir son entraîneur Guy Boucher accentuer ses responsabilités. Et le numéro 74 est certainement prêt à répondre à l’appel.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi:
Cammalleri souligne le courage de nos soldats
Du plaisir au Centre Bell 
Jay Leach réclamé au ballottage
Ryan White et Tom Pyatt rappelés des Bulldogs 
Le choix des partisans
Mon top 10 semaine 5
En voir plus