Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rapides et dangereux

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Les Canadiens connaissent leur meilleur début de saison en près de 40 ans et une importante partie de ce succès est attribuable au groupe de défenseurs.

C’est du moins l’avis du capitaine Max Pacioretty et de ses coéquipiers qui ont rencontré les médias mercredi, au lendemain d’une quatrième victoire en autant de sorties cette saison et à la veille du premier affrontement de la saison au Centre Bell face aux Rangers jeudi soir.

« Nos défenseurs bougent tous très bien la rondelle et ils sont très rapides. Ils sont tous très impliqués offensivement, ce qui rend les choses beaucoup plus faciles pour nous », d’affirmer le capitaine, qui compte quatre buts à sa fiche depuis le début de la saison. « Dans les quatre premières parties, ils nous remettaient la rondelle très rapidement, ce qui a créé des occasions de marquer, mais ils se sont aussi impliqués en zone offensive. »

L’entraîneur, qui avait aussi de bons mots au sujet de sa brigade défensive, a surtout souligné de son côté la cohésion qui s’est rapidement installé entre les cinq joueurs sur le jeu.

« Nous voulons qu’ils jouent en unité de cinq. C’est ce que nous répétons depuis le Jour 1 du camp d’entraînement », d’expliquer Michel Therrien, dont les troupiers ont inscrit neuf buts à forces égales depuis le premier match. « Nous avons des joueurs qui sont capables de patiner et de bien faire bouger la rondelle, ce qui nous aide autant offensivement que défensivement. »

Jeff Petry en est un bon exemple. Acquis en mars dernier à la date limite des transactions, l’arrière ajoute une tout autre dimension au groupe de défenseurs, selon Pacioretty.

« Je crois qu’il a changé le portrait à notre ligne bleue complètement. Il est très solide comme défenseur, mais il est aussi rapide comme le vent et peut contribuer offensivement. Ce que nous aimons de lui, c’est qu’il joue un jeu très simple. C’est très dur d’obtenir des chances contre lui », d’ajouter l’Américain à propos de son compatriote qui a récolté son premier point de la saison mardi soir. « Je crois qu’il a complètement changé la dynamique de notre groupe de défenseurs. Maintenant, les trois paires comptent tous une menace offensive ainsi qu’un défenseur solide. Nos défenseurs sont l’une des principales raisons de nos succès jusqu’à présent. »

Des propos corroborés par Nathan Beaulieu, qui évolue en compagnie de Petry à la pointe sur la deuxième vague du jeu de puissance depuis le début de la saison.

« Il fait tout très bien, tout simplement. Offensivement, il met des points au tableau, et défensivement, il est tellement solide, vous avez vu comment il patine. Il contribue à chacun des aspects du jeu », d’avancer le numéro 28, en soulignant aussi le travail du coéquipier de Petry à la ligne bleue. « Ils forment ensemble une excellente force de frappe. Les joueurs adverses y pensent deux fois avant de passer du côté de Emelin. Il est très épuisant comme défenseur, il distribue des grosses mises en échec et ça ouvre le jeu pour Petry. »

Cette paire, la deuxième plus utilisée derrière le tandem Subban-Markov cette saison et que Michel Therrien a formée peu après l’acquisition de Petry la saison dernière, pourrait bien durer encore longtemps si elle continue ainsi.

« J’aime bien ce duo, ils ont une bonne chimie ensemble et ils peuvent être physiques », de conclure l’entraîneur-chef, qui a confirmé que son alignement et ses paires de défenseurs pour jeudi resteraient inchangés par rapport au match à Pittsburgh. « C’est très demandant de jouer contre Emelin, comme on l’a vu hier [mardi] lorsqu’il a frappé Evegeni Malkin. Il est beaucoup plus rapide qu’auparavant, il a beaucoup travaillé sur sa vitesse cet été et les résultats sont là. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Départ fulgurant
Le soutien nécessaire
Un départ. Une victoire. 

En voir plus