Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Qui se ressemble

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Les matchs préparatoires sont une occasion de voir certaines combinaisons de joueurs qui peuvent parfois paraître inusitées, parfois efficaces. Dans la seconde catégorie, il faut certainement y entré la ligne composée de Ryan White, Dustin Boyd et Max Pacioretty.


Pour trois des quatre buts des Canadiens dimanche soir contre le Wild du Minnesota, au moins un membre du trio se trouvait sur la glace. Ce qui est encore plus étonnant, c’est que ces trois buts ont été marqués en 1 minute 39 s, au cours de la deuxième période.

Le vétéran sur ce trio, Dustin Boyd, nouvellement arrivé à Montréal, a bien aimé la chimie qui s’est installée entre lui et ses deux comparses.

«Je crois qu’on a été solides ce soir. Nous avons eu quelques chances et créé quelques revirements. Ce sont vraiment de bons joueurs avec qui évoluer et j’ai vraiment eu du plaisir avec eux ce soir», a expliqué Boyd qui a marqué le troisième but des siens, en plus d’être nommé la première étoile de la rencontre. «On est toujours en compétition pour une place dans l’alignement et ça nous force à mieux jouer et à être constants. »

Du côté de l’aile gauche, Max Pacioretty croit que l’expression «qui se ressemble s’assemble» fonctionne parfaitement avec le genre de trio qu’il forme depuis le début des matchs préparatoires avec ses coéquipiers.

« Ça fait déjà deux matchs qu’on joue ensemble. Nous en avons appris beaucoup les uns sur les autres. Nous parlons beaucoup, autant sur la glace qu’en dehors de celle-ci. Nous avons tous un style de jeu semblable, assez robuste et nous aimons déranger l’adversaire », a mentionné Pacioretty, fort de ses deux mentions d’aide. « Nous sommes heureux lorsque nous pouvons jouer ensemble, en espérant que ça se poursuive dans les rencontres préparatoires.»

Même son de cloche pour la troisième roue du tricycle.

« Dès que la rondelle a été mise en jeu, nous les avons dérangés », a renchéri Ryan White au sujet du jeu de son trio, lui qui a mené les joueurs des Canadiens au chapitre des tirs au but en compagnie de Pacioretty, avec quatre. «Nous avons bien joué ce soir et nous l’avons fait en groupe. Ce sont deux gars qui ont beaucoup de vitesse et j’essaie seulement de rester simple et de suivre le jeu. Pourvu que nous travaillons fort et que nous prenons les bonnes décisions, les choses ont l’air de bien aller pour nous».

Alors qu’il ne reste que trois rencontres au calendrier préparatoire, les jeunes loups du Tricolore sont loin de rendre la vie facile au personnel d’entraîneurs.
 
Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.



VOIR AUSSI:
Jeu des chiffres - 26 septembre 2010
À vous les experts
Alex Auld dévoile son nouveau masque
Sommaire
En voir plus