Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Quand Markov va, tout va!

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Lorsqu’Andrei Markov laisse parler tant son talent sur la glace que dans le vestiaire, c’est que les choses vont bien.


Tandis que le Tricolore livre une lutte de tous les instants pour place en séries, le quart-arrière à la ligne bleue connaît ses meilleurs moments de la saison. Avec une récolte de deux mentions d’aide pour une troisième rencontre de suite, le défenseur de 31 ans a prolongé à six sa séquence de points, lui qui présente une fiche de +8 depuis la pause olympique.

« Je joue bien ces temps-ci, mais j’espère que mon meilleur match sera le prochain », a admis Markov, qui a moussé sa fiche de neuf points au cours de cette séquence. « J’ai beaucoup de plaisir à chaque match, j’apprécie chaque fois que je saute sur la glace. C’est le moment le plus plaisant de la saison. »

Après n’avoir passé que 23 minutes sur la glace, une soirée tranquille au bureau pour le numéro 79, la deuxième étoile du

« Je ne sais pas si je suis plus reposé, mais je ne me sens pas très bien après un match comme celui-là », a lancé Markov, le sourire bien pendu aux lèvres, qui disputait son 33e match du calendrier après avoir raté près de trois mois d’activité. « Il est difficile de jouer au même niveau tout au long d’une saison de 82 matchs. Ce n’est pas agréable d’avoir subi comme celle que j’ai subie et le chemin vers la santé n’est pas le plus facile. J’essaie de donner mon maximum tout le temps et de faire mon travail de mon mieux. »

Avec cette victoire, le Tricolore a porté sa récolte à 76 points, soit le même nombre que les Flyers. La meute de journalistes n’a donc rien appris à Markov qui était très haut fait de ce qui se passe dans l’Est.

« C’est difficile d’ignorer le classement : on doit passer devant avant et après chaque période », a indiqué Markov. « Toutes les victoires sont importantes et celle de ce soir était énorme. C’est agréable de voir qu’on a pu prendre du terrain ou qu’on n’en perd pas. Il nous reste 12 matchs. Ce sera une bataille jusqu’à la toute fin. »

Même si le Tricolore est fort d’une séquence de cinq victoires, Markov a encore quelques gouttes à ajouter pour que son verre soit plein.

« J’aime ce que je vois de notre équipe dernièrement », a conclu Markov. « Nous ne sommes pas parfaits, mais on essaie de l’être. »

Peut-être qu’une sixième victoire de suite mardi à New York les rapprochera de la perfection.

À voir également:
Le Tricolore intraitable
Le jeu des chiffres - 13 mars 2010
Tu te souviens de moi?  
Les étoiles de la rencontre
En voir plus