Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Quand la défensive attaque

par Staff Writer / Montréal Canadiens

NEW YORK - La meilleure attaque est parfois la défensive. Le cliché a pris tout son sens vendredi.



Après 20 matchs depuis le début de la campagne, la brigade défensive des Canadiens avait été limitée à cinq petits buts, même si les P.K. Subban et Andrei Markov avaient ajouté plus que leur grain de sel en attaque avec respectivement 16 et 14 mentions d’aide.

Toutefois, le Barclays Center, qui accueillait la formation montréalaise pour la première fois, a été le théâtre d’une première pour les Canadiens cette saison : deux défenseurs marquant dans un même match. Pas en reste, les arrières des Canadiens ont largement contribué à la victoire de 5 à 3 contre les Islanders en enfilant trois buts, les trois buts venant des bâtons du duo formé par Jeff Petry et Nathan Beaulieu.

« Ils ont été très bons », d’indiquer l’entraîneur-chef des Canadiens, Michel Therrien. « Petry et Beaulieu se sont définitivement avérés notre meilleur duo de défenseurs ce soir. Pas seulement offensivement, mais aussi défensivement où ils ont été très alertes. »

Jumelés lors des quatre derniers matchs en raison de la blessure d'Alexei Emelin, Petry et Beaulieu ont pris les choses en charge. Petry y est allé de son premier match de deux buts en carrière à son 335e match dans la LNH.

« Ça fait du bien.  Nous avons obtenu plein de chances lors des matchs précédents, mais les bonds n’ont pas été en notre faveur », d’expliquer Petry, qui a été le défenseur le plus utilisé par Therrien pour une cinquième fois cette saison. « Il semble que nous ayons eu plusieurs bonds de notre côté ce soir. Nous commençons à comprendre les tendances de l’autre. Nous jouons bien ensemble. Cela va prendre encore un peu de temps, mais nous sommes de plus en plus confortables ensemble match après match. »

Beaulieu a également tiré son épingle du jeu, lui qui prend de plus en plus son aise aux côtés de l’ancien défenseur des Oilers, profitant de la rencontre pour établir un sommet personnel en marquant son deuxième but du calendrier régulier en 2015-2016.

« Je crois que c’était notre meilleur match », de lancer Beaulieu, qui a terminé sa soirée de travail avec une fiche de +3, tout comme son partenaire. « Il est un si bon patineur et il est si facile à lire. C’est agréable de jouer avec lui. Il est créatif et nous avons vu ça dès le départ. C’est encore un jeune  joueur et, parfois, les gens ne le réalisent pas. C’est très agréable de jouer avec lui, en espérant que nous continuions sur la même voie. »

Jumelage parfait s’il en est un, Beaulieu est plus qu’heureux de former un duo avec Petry. Beaulieu voit en le numéro 26 une sorte de mentor.

« Il a les mêmes instincts que moi », d’expliquer Beaulieu, qui a franchi la barre des 20 minutes d’utilisation pour la deuxième fois cette saison, les deux fois au cours des quatre derniers matchs aux côtés de Petry. « Nous jouons un rôle similaire et c’est un gars après qui je modèle mon jeu. Il a passé à travers beaucoup et il est dans la ligue depuis longtemps. Pour un jeune, il a joué beaucoup de matchs. Il est définitivement un gars dont je veux suivre les traces. »

Si Petry a inscrit le filet qui s’est avéré être celui de la victoire, le défenseur de 27 ans a passé deux longues minutes au cachot après avoir écopé d’une punition pour avoir retardé la partie alors que la marque était de 4 à 3 en faveur des Canadiens avec un peu plus de 10 minutes à faire à la rencontre.

« Surtout après une punition comme celle-là », d’admettre Petry. « Si c’est une pénalité pendant le jeu, tu te sens mieux, mais pour avoir retardé la partie, c’est un long deux minutes. »

Les Canadiens ont résisté à l’assaut des Islanders. Brendan Gallagher a concrétisé la victoire des Canadiens en marquant dans un filet désert. Petry a été nommé la première étoile du match, faisant presque oublier qu’un certain Carey Price était de retour devant le filet du Tricolore.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 20 novembre 2015
  Faits saillants: Canadiens @ Islanders
Q&R de La Première Ligne: Guy Carbonneau et Marc Bergevin
Au quart de tour

Une fois n'est pas coutume

En voir plus