Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Prompt rétablissement

par Staff Writer / Montréal Canadiens
ATLANTA – Un autre défenseur devra passer par la clinique des Canadiens pour une réhabilitation.


Après Andrei Markov et Josh Gorges, Jaroslav Spacek n’aura pas d’autre choix que de passer sous le bistouri prochainement, pour subir une intervention arthroscopique. Contrairement à ses compagnons toutefois, Spacek reviendra au jeu dès cette année.

Jaroslav Spacek parle de sa blessure
«La situation est telle que je suis allé voir le docteur hier et nous avons décidé qu’il fallait nettoyer tout ça. Je crois que c’est une bonne chose pour moi parce qu’au moins, je peux revenir au jeu cette saison. Je n’ai pas à rester assis pour le restant de l’année en attendant l’an prochain », a mentionné le vétéran défenseur de 37 ans. «Nous allons faire l’opération aussi rapidement que possible et je devrai rester à l’écart pendant quelques semaines, mais je serai de retour cette année.»

Ayant raté les six derniers matchs, Spacek a expliqué aux journalistes présents ce qui s’était exactement passé pour qu’une telle blessure arrive.

«J’ai eu une collision genou contre genou il y a quelques semaines et je jouais quand même jusqu’à après le match contre Toronto, où ça a commencé à vraiment enfler », explique Spacek. «Nous avons décidé d’aller passer un test de résonnance magnétique et nous avons attendu pour que ça désenfle.»

Tous aux prises avec des blessures aux genoux, Markov, Gorges et Spacek ont une fois eu un peu plus de temps pour se rapprocher, alors que les trois se sont envolés en direction de l’Alabama pour y rencontrer le Dr Andrews, celui qui a opéré les deux premiers.

«J’ai été avec eux au cours des deux dernières semaines et quand j’ai vu le genre de réhabilitation qu’ils doivent faire, je priais pour que je ne doive pas faire la même chose », a mentionné Spacek, visiblement soulagé par la tournure des événements. «Pour moi c’est une grosse nouvelle et je suis vraiment heureux de pouvoir revenir et jouer cette année. Je ne voulais pas être à l’écart pour six mois alors quatre à six semaines, c’est excellent. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Commentaires de Jacques Martin
Face à face : Canadiens-Thrashers
Un vent de soulagement
Les pendules à l’heure 
Les Canadiens obtiennent Drew MacIntyre 
En voir plus