Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les matchs extérieurs sont des faits saillants de la carrière de Price

Carey Price est prêt pour l'expérience de la Classique 100 de la LNH à Ottawa

par Matt Cudzinowski. Traduit par Joanie Godin. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRAL - Si Carey Price pouvait faire une demande spéciale à mère Nature en vue de la Classique 100 de la LNH qui aura lieu samedi soir à Ottawa, ce serait ceci :

«Je souhaite un -10. Ce serait parfait, a lancé Price à la blague, avant de préciser quelques critères à sa demande.

«Pas de vent, pas de neige. C'est trop difficile de suivre la rondelle dans la neige.»

On ne sait pas encore si son vœu sera exaucé, mais le gardien de 30 ans a déjà un plan pour rester au chaud entre les poteaux au parc Lansdowne pendant la rencontre.

«Je vais probablement porter quelque chose comme de la laine de mérinos en dessous. J'ai découvert que ça gardait au chaud même si tu es en sueurs. On verra comment ça va aller. Ce sera aussi important de bouger constamment, de ne pas rester en place et de rester actif sur la glace», a dit Price, qui jouera dans un deuxième match extérieur après avoir pris part à la Classique Héritage à Calgary, en 2011.

Le quintuple participant au Match des étoiles sera certainement très actif alors qu'il tentera d'ajuster son jeu aux complexités d'un match à l'extérieur, surtout qu'il sera joué dans des conditions différentes, à la noirceur, alors que le match est prévu pour 19h.

«L'éclairage fait évidemment une grande différence, tout dépendant comment c'est éclairé. Ça fait une grande différence sur ta notion de distance, aussi. Tu le ressens, sans aucun doute. Tout semble un peu plus loin, a expliqué Price. Les éléments de la nature ont quelque chose à y voir également, alors je vais juste essayer de garder les choses simples.»

Une chose que Price n'aura pas à ajuster, toutefois, c'est la sensation de la rondelle qui frappe son plastron. Le vétéran adjoint au gérant d'équipement Pierre Ouellette s'en assure depuis des années.

«"Steamer" congèle déjà les rondelles pour les entraînements matinaux. Alors ça ne peut pas être pire que ça!» a dit Price en riant.

Après avoir porté un masque de style rétro en Alberta il y a six ans, Price optera pour un look plus moderne cette fois, en matière d'équipement pour ce match qui célèbre le centenaire de la Ligue.

Video: Expérience de hockey extérieur avec C. Price

«J'ai des nouvelles jambières et des nouveaux gants et j'ai un masque qui s'en vient. En fait, ce sera très tape-à-l'œil. Ce sera très accrocheur. Je commence à casser mes jambières en ce moment, a dit Price, avant d'élaborer sur son inspiration pour la palette de couleurs de son nouvel équipement.

«Je me suis inspiré des chandails. On ne voit pas souvent la couleur argent avec l'uniforme des Canadiens, alors je me suis quelque peu amusé avec ça.»

Aucune doute que le natif d'Anahim Lake, en Colombie-Britannique, prévoit profiter de chaque instant que lui offrira le prochain week-end, particulièrement après avoir été forcé de regarder la Classique hivernale 2016 des lignes de côté, lors du duel Canadiens-Bruins de Boston au Gillette Stadium de Foxborough, au Massachusetts.

«C'est rafraîchissant de jouer dehors, de respirer l'air froid et de jouer avec les éléments de la nature. Il n'y a rien de tel. Quand je vais repenser à ma carrière, c'est certain que c'est un moment qui me reviendra et je serai heureux d'y avoir participé», a mentionné Price.

À ce souvenir, s'ajoutera également le tour de la patinoire qu'il fera avec Liv, sa petite fille de 19 mois, lors de la séance de patinage en famille de vendredi après-midi. Il avait fait la même chose avec elle lors du Concours d'habiletés en marge du Match des étoiles de la LNH 2017, au STAPLES Center de Los Angeles.

«Elle aime vraiment ça. Elle aime être entourée de gens. Elle est très sociable», a conclu le gardien.

Video: Concours d'habiletés: Carey Price patine avec Liv

En voir plus