Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Prêt à tout

par Staff Writer / Montréal Canadiens
OTTAWA – Nathan Lawson devait sûrement penser aux célèbres paroles de Yogi Berra lorsqu’il a fait son entrée dans le match vendredi soir.


Tirant de l’arrière par trois buts lorsqu’il a été appelé à remplacer Carey Price en milieu de deuxième période, le gardien de 27 ans a prouvé que ce n’est jamais fini tant que la partie n’est pas finie. Ses prouesses ont permis aux Canadiens de combler ce déficit avant de remporter la rencontre 4 à 3 en fusillade.

« C’était vraiment amusant. C’est en fait le seul amphithéâtre où j’ai remporté un match en fusillade dans la LNH. J’étais donc très confortable dans cette situation », raconte Lawson, qui a stoppé les 11 lancers qui ont été dirigés vers lui.

Sept mois après avoir défait les Sénateurs à la Place Banque Scotia, le gardien a récidivé en gardant son équipe dans le match. Ses performances ont semblé inspirer ses coéquipiers qui ont marqué trois buts sans riposte pour pousser la rencontre en surtemps.

« J’avais un pressentiment que nous irions en fusillade lorsque Scott a nivelé la marque en fin de match. C’était une bonne partie. Tous les gars ont bien joué et Tinordi a bien paru dans son combat. Ça a semblé nous inspirer également », admet Lawson.

Bien que ses prouesses devant la cage du Tricolore ont gardé son club dans le match, ses performances en offensive ont également fait jaser. Tirant alors de l’arrière 3 à 1, Lawson a décoché une longue passe en direction de Max Pacioretty qui en a profité pour s’échapper et réduire l’écart à un seul but en fin de deuxième période.

« Leurs défenseurs ne s’attendaient pas à ce que fasse une passe lorsque j’ai aperçu Max qui était seul. J’ai seulement tenté de lancer la rondelle vers lui pour qu’il puisse la rattraper. Il a terminé le tout en beauté avec un excellent tir », confie le vétéran qui a déjà récolté deux mentions d’aides en carrière dans la Ligue américaine.

Au sujet de sa présence sur la feuille de pointage, Lawson rejoignait du coup Carey Price qui avait également obtenu un point mardi contre les Stars. Tenteront-ils de faire compétition à ce chapitre d’ici la fin des matchs préparatoires :

« J’adore jouer avec la rondelle. Ça me garde concentré dans le match. Par contre, c’est plus naturel pour Carey, il est plus  rapide que moi avec la rondelle. Je vais continuer de travailler sur cet aspect du jeu! »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Sommaire
Résumé
Le jeu des chiffres – 23 sept. 2011
La filière suisse

En voir plus