Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Pourquoi les Canadiens de Montréal remporteront la Coupe Stanley

par Staff Writer / Montréal Canadiens

LNH.com - Malgré leur importance, les gardiens sont rarement considérés quand vient le temps de déterminer qui est le meilleur joueur de la LNH.

Les vedettes offensives ont un impact si significatif dans leur équipe qu’ils sont habituellement les seuls joueurs mentionnés dans ce débat.

Or, ce discours a changé cette saison pour une raison bien précise : Carey Price.

Le gardien des Canadiens de Montréal a été le joueur le plus dominant de la LNH cette année. Plusieurs de ses collègues et entraîneurs adverses font ouvertement la promotion de sa candidature parce que les preuves sont trop éloquentes pour être ignorées.

Selon un récent sondage réalisé par TSN auprès de 20 entraîneurs de la ligue (10 dans chaque association), Price est le choix unanime comme gagnant du trophée Hart remis au joueur le plus utile à son équipe dans la LNH.

Contrairement à un attaquant dominant ou à un défenseur d’élite, les Canadiens ont le privilège de pouvoir compter sur le meilleur joueur au monde pendant 60 minutes tous les soirs.

C’est la principale raison qui explique pourquoi les Canadiens remporteront la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1993, mettant ainsi fin à la plus longue disette de l’histoire de l’organisation la plus ancienne et la plus titrée de la ligue.

À Montréal, Price est le dernier d’une longue tradition de gardiens capables de transporter l’équipe jusqu’aux grands honneurs, le plus récent ayant été Patrick Roy.

Roy a évolué pour des équipes qui ressemblaient à la formation actuelle des Canadiens en 1986 et en 1993. Ces équipes n’étaient pas les favorites pour gagner la Coupe Stanley au début des séries éliminatoires, mais Roy les a transportées et rien ne nous permet de croire que Price ne pourrait pas faire la même chose.

Les statistiques de Price sont historiques cette année. Même Roy n’a jamais été aussi dominant auprès de ses pairs. Tout comme Roy, Price peut intimider ses adversaires en séries en leur donnant l’impression qu’ils seront incapables de le vaincre quatre fois en sept rencontres.

La quête de la Coupe Stanley des Canadiens ne reposera toutefois pas uniquement sur les épaules de Price ce printemps.

Les autres atouts de Montréal capables de briller pendant le bal printanier sont restés dans l’ombre de la domination de Price.

La brigade défensive est menée par P.K. Subban, un joueur qui a l’habitude d’élever son niveau de jeu d’un cran à ce moment-ci de l’année. L’entraîneur Michel Therrien lui laissera plus de liberté afin qu’il puisse faire l’étalage de tout son talent pendant les séries.

Subban, Andrei Markov, Jeff Petry, Tom Gilbert et Nathan Beaulieu sont des défenseurs mobiles qui peuvent déplacer la rondelle très rapidement pour ainsi alimenter les attaquants montréalais. Ils peuvent amorcer des contre-attaques et transporter le jeu en zone adverse en un clin d’œil

Les Canadiens ne possèdent peut-être pas la meilleure brigade défensive de la LNH, mais les défenseurs de l’équipe forment l’un des groupes les plus mobiles de la ligue, et représenteront un beau défi pour tous leurs adversaires en séries.

Montréal compte aussi un groupe d’attaquants très polyvalents, alors que plusieurs jeunes joueurs pourraient s’imposer en séries. Alex Galchenyuk (21 ans), Brendan Gallagher (22), Lars Eller (25) et le meilleur pointeur de l’équipe Max Pacioretty (26) ont tous goûté pour la première fois à un long parcours en séries éliminatoires le printemps dernier alors que les Canadiens ont atteint la finale de l’Association de l’Est, et chacun de ces joueurs pourra profiter de cette expérience cette saison.

Le vétéran joueur de centre Tomas Plekanec est le meneur de ce groupe à l’attaque, et bien qu’il possède la réputation de s’effacer offensivement en séries éliminatoires, il est une formidable arme en défensive pour Therrien, lui qui a montré qu’il était en mesure de museler les meilleurs attaquants adverses au cours des dernières séries éliminatoires.

Les Canadiens ont démontré toute la saison que leurs patineurs n’avaient pas besoin d’être spectaculaires pour que l’équipe l’emporte en raison de la présence de Price. Cependant, le groupe devant ce dernier pourrait très bien élever son jeu d’un cran en séries, ce qui ferait des Canadiens une équipe encore plus redoutable et, ultimement, les champions de la Coupe Stanley au terme des séries.

Author: Arpon Basu | Directeur de la rédaction LNH.com

LIRE AUSSI
Dans la bonne direction
Les Canadiens concluent une entente de deux saisons avec l'attaquant Mark MacMillan
Affamé et en santé
Horaire des séries 2015, Ronde 1

Au-delà des attentes

En voir plus