Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

PHI@MTL: À propos de samedi après-midi...

Les Canadiens ont récolté un point contre les Flyers, mais n'ont pas réussi à mettre fin à leur série de matchs sans victoires.

par Dan Braverman, traduit par Thibault Deneufbourg @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Voici quelques points marquants de la défaite en prolongation de 4-3 contre les Flyers de Philadelphie, samedi après-midi, au Centre Bell.

Limiter les surnombres

Après la sixième défaite consécutive de son équipe jeudi, l'entraîneur-chef Claude Julien a parlé de la nécessité de ne pas se compliquer la vie afin de limiter les erreurs mentales.

Après le match contre les Flyers, Julien a dit qu'il avait vu une certaine amélioration de ce côté.

«On a fait du bien meilleur travail. On a une équipe quand même dangereuse offensivement. On a limité les chances de marquer beaucoup plus qu'on l'a fait récemment, surtout les chances de qualité. De ce côté-là, c'était un pas vers l'avant», décrit Julien. «On est allé chercher un point, ce qui est mieux que ce qu'on a fait dernièrement. Ce sont des choses sur lesquelles on peut bâtir, et on va essayer de rebondir demain à Boston.»

Le gardien de but Keith Kinkaid, qui obtenait un premier départ depuis le 16 novembre à domicile contre le New Jersey, a estimé que son équipe a fait du bon travail pour limiter les surnombres devant lui.

«Je ne me souviens même pas d'un deux contre un. Ils ont bien aidé la défense et n'ont donné aucun surnombre ni échappé», a déclaré le gardien au sujet des Canadiens qui ont égalisé la marque en troisième période pour envoyer le match en prolongation. «Ils ont peut-être eu quelques trois contre deux, mais je pense qu'on s'en est plutôt bien sortis. Philly a fait un beau jeu pour marquer [en prolongation]. Mais la plupart du temps, on était très bons défensivement».

Video: Keith Kinkaid sur le fait de limiter les occasions

Tweet from @CanadiensMTL: Tuna �� la Gallagher 🍽���#GoHabsGo pic.twitter.com/gYEdzst3m3

Quelques points positifs

Julien a aimé ce qu'il a vu de ses trois attaquants finlandais, dont Joel Armia, qui a marqué son neuvième but de la saison et récolté neuf tirs au but, un sommet dans le match. 

«Armia était très bon ce soir. Lehkonen aussi.» Énonce Julien. «Dans le cas de Kotkaniemi, on commence à le voir débloquer après sa blessure. Ce sont des signes encourageants.»

Tweet from @CanadiensMTL: Premier tir du match, premier but du match.First shot of the game, first goal of the game.#GoHabsGo pic.twitter.com/ZbgfU1Zsvn

Des progrès qui peuvent apaiser la douleur d'une septième défaite consécutive, mais il s'agit tout de même d'un coup dur.

«Il faut aller chercher une victoire. Une fois cette victoire remportée, on pourra jouer avec plus de confiance», explique Tomas Tatar, qui a marqué deux buts, dont le but égalisateur en troisième période. «Mais pour être honnête, ça fait mal quand on joue un bon match et qu'on perd en prolongation.»

Video: Tomas Tatar sur la défaite contre les Flyers

Tweet from @CanadiensMTL: Belle passe, Nick.Nice pass, @nsuzuki_37.#GoHabsGo | @tomastatar90 pic.twitter.com/1XuaEKWAfi

Premier match solide pour Olofsson

Les Canadiens ont rappelé le défenseur Gustav Olofsson vendredi, et le timing était bon, car Victor Mete s'est blessé au bas du corps pendant le match et n'a pas été en mesure de revenir dans l'action.

C'était tout un défi pour le Suédois de 24 ans, qui jouait son premier match en tant que membre des Canadiens et son premier dans la LNH depuis 2017-2018. Olofsson a dit se sentir un peu rouillé, mais n'a pas été affecté par le fait d'avoir à changer de partenaire lorsque les Canadiens sont tombés à cinq défenseurs après que Mete soit tombé au combat.

Tweet from @CanadiensMTL: Claude Julien confirme que Victor Mete ne fera pas le voyage �� Boston (bas du corps). Il sera r��-��valu�� dimanche.Claude Julien confirms that Victor Mete will not make the trip to Boston (lower-body). He will be re-evaluated on Sunday.

«C'est la même chose à Laval. Des joueurs se blessent et ça change un peu les choses. Tant que tout le monde adhère au système défensif, c'est ça le plus important», a dit Olofsson, qui a joué 56 matchs avec le Wild du Minnesota pendant trois saisons. «Je pense que beaucoup de joueurs se sont bien débrouillés même si on était cinq défenseurs».

Julien s'est montré satisfait de la façon dont l'ancien choix de deuxième tour s'est comporté sous pression.

«De ce que j'ai vu, il s'est bien débrouillé. C'est sûr que c'est son premier match [dans la LNH] en plus de deux ans», a dit Julien d'Olofsson, qui a fini le match avec un différentiel de moins-2, trois tirs bloqués, et un tir au but en 11:16 de temps de glace. «Ce n'était pas facile, surtout contre une des meilleures équipes pendant le mois de novembre. Les Flyers jouent avec beaucoup de confiance. Ce n'était pas un match facile pour faire ses débuts.»

Les Canadiens sont partis pour Boston immédiatement après le match. Ils affronteront les Bruins à 19 h au TD Garden, dimanche.

En voir plus