Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Plus jeune, Jesperi Kotkaniemi était un grand fan de Joel Armia

Les deux sont originaires de Pori, en Finlande, où Kotkaniemi évolue actuellement avec Ässät, l'ancien club d'Armia

par Matt Cudzinowski @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Après avoir sélectionné le centre Jesperi Kotkaniemi et l'ailier droit Jesse Ylönen lors du dernier repêchage à Dallas, les Canadiens ont ajouté un autre Finlandais à leur formation samedi matin.

Cette fois-ci, c'est l'ailier droit Joel Armia qui a été acquis dans une transaction avec les Jets de Winnipeg.

Fait intéressant, Armia est originaire de la même ville que Kotkaniemi, Pori, et il a déjà joué avec le club de la Ligue élite finlandaise avec lequel le plus récent premier choix des Canadiens évolue présentement - Porin Ässät.

Au terme de la deuxième journée d'entraînement sur glace au Complexe sportif Bell, Kotkaniemi a donné ses impressions sur la dernière acquisition des Canadiens.

«C'est une bonne chose. Je connais un peu Joel. C'est génial d'avoir un autre gars de Pori ici. Je suis très excité. On a plusieurs amis en commun, a déclaré l'attaquant de 17 ans, qui n'avait pas encore eu l'occasion de parler à Armia. 
«C'est un joueur très talentueux. Il est très costaud. Je pense qu'il a certaines des qualités de Patrik Laine. C'est un bon joueur.»

Armia était un modèle pour Kotkaniemi lorsqu'il était plus jeune - il avait même une affiche de lui sur son mur.

«J'avais 10 ans et il jouait avec Ässät dans la SM-liiga. C'était mon idole, alors je l'ai suivi longtemps, a confié Kotkaniemi, qui se souvient avoir vu Armia aider Ässät à remporter le Kanada-malja en tant que champion de la SM-liiga en 2012-2013. 

«Mon père était l'entraîneur adjoint là-bas, alors je l'ai rencontré plusieurs fois.»

Bien qu'ils ne s'entraînent pas ensemble pendant l'été, Kotkaniemi espère un jour développer une chimie sur la glace avec son compatriote.

«Je pense que ça pourrait fonctionner, a déclaré Kotkaniemi, sourire en coin. Je l'espère.»

Et il est impatient de voir si la direction du Tricolore ajoutera d'autres Finlandais au groupe.

«J'espère qu'il y en aura beaucoup. Ce serait l'équipe nationale finlandaise», a-t-il conclu.

En voir plus