Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Pluie d'éloges pour Shea

Il y a de nombreux partisans de Shea Weber dans le camp des Canadiens, notamment l'entraîneur-chef Claude Julien

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

CALGARY - Depuis le début de la saison, la prestation de Shea Weber n'a été rien de moins qu'exceptionnelle.

Match après match, le capitaine des Canadiens a livré la marchandise à l'attaque comme en défensive pour son équipe et l'entraîneur-chef Claude Julien ne saurait en être plus fier.

Après la séance d'entraînement de mercredi après-midi au Scotiabank Saddledome, Julien s'est fait demander s'il croyait que le jeu de Weber était digne d'une considération pour l'obtention du trophée Norris. 

Sa réponse a été un oui sans détour. 

« Est-ce qu'il mérite de faire partie des finalistes pour le trophée Norris actuellement? Absolument! », a déclaré Julien avant d'énumérer les différentes raisons pourquoi il affirmait cela. « La quantité de temps qu'il passe sur la patinoire par match, sa production offensive et son différentiel de plus et de moins. Ce qu'il réalise pour ce club de hockey et son leadership font de lui un candidat de pointe à ce titre. »

Tweet from @CanadiensMTL: Le natif de C.-B. Shea Weber marque �� Vancouver...BC-born Shea Weber scores in Vancouver...Chez Weber. (�������������� ��)#GoHabsGo pic.twitter.com/FyMfKR7CEm

Après 34 matchs, Weber occupe le premier rang des trois principales catégories offensives chez les défenseurs des Canadiens avec 11 buts, 17 passes et 28 points.

Son différentiel de plus-11 figure aussi parmi les meilleurs de l'ensemble de la formation, ce à quoi s'ajoutent ses 66 tirs bloqués et sa moyenne de temps de jeu de 24:07 minutes par rencontre, un sommet au sein de l'équipe.

Dans l'ensemble des défenseurs de la ligue, Weber est deuxième buteur et cinquième pour les points.

Il n'a certainement pas fallu plus longtemps à son compagnon à la ligne bleue Ben Chiarot pour être un grand partisan de Weber à sa première saison à Montréal.

« Je savais qu'il était un bon joueur pour l'avoir affronté. On parle de lui comme un bon leader, mais de jouer avec lui et de voir le type de gars qu'il est autour de la patinoire et avec les gens, explique pourquoi il est aussi impressionnant, affirme Chiarot. Je crois que c'est la principale raison pourquoi il est autant respecté à travers la ligue. »

Tweet from @CanadiensMTL: ������������������������������ Weber.#GoHabsGo pic.twitter.com/xKNSzRjGIO

Travailler à ses côtés fonctionne très bien pour Chiarot en raison de la complémentarité naturelle de son style de jeu.

« Nous pratiquons un style défensif similaire. Nous sommes assez bons pour éteindre le jeu de l'adversaire et pour contribuer à l'autre bout de la patinoire alors on ne passe pas tellement de temps dans notre zone », explique Chiarot qui a aussi amassé sa part de minutes de jeu ces dernières semaines. « Il possède aussi un bel instinct offensif. Quand il crée de l'attaque, nous formons un bon duo derrière, ce qui lui permet d'offrir son tir et ses habiletés de fabricant de jeu à l'attaque. »

Le gardien Carey Price est possiblement celui qui est le mieux placé pour observer Weber à l'œuvre.

Il se dit très heureux de voir son bon ami au sommet de sa forme. 

« Il est certainement un morceau très important au sein de notre équipe et il joue très bien. La rondelle le trouve à l'attaque et il est solide dans notre territoire, affirme Price. Il n'y a aucun doute non plus sur sa contribution dans notre vestiaire. »

Une dose d'amour additionnelle pour Carey

Après avoir vu Price réaliser 38 arrêts dans la victoire sur les Canucks de Vancouver mardi soir, l'entraîneur-chef Julien a été appelé à commenter le jeu de son premier gardien ces derniers matchs. 

Indiquons ici que l''athlète de 32 ans originaire d'Anahim Lake en Colombie-Britannique a remporté quatre de ses cinq derniers départs.

« Il a été très, très bon. On ne pourrait pas demander mieux. Il a été solide. Même hier, il nous a gardé dans le match jusqu'à ce qu'on se mette en marche, raconte Julien. Cette séquence au cours de laquelle certaines personnes ont possiblement douté de lui et de son jeu relevait beaucoup de nos erreurs commises devant lui. Nous avons été très négligents. Nous avions besoin de l'aider bien plus qu'il avait besoin de nous aider. Je crois que nous avons bien fait à ce chapitre ces dernières semaines, en resserrant notre jeu en défensive et en lui permettant de faire son travail adéquatement. »

Et si on demandait à Ben ce qui rend Price aussi spécial?

« Ça rend la vie tellement plus facile pour un défenseur quand on compte sur lui. Il est tellement bon. Évidemment il arrête la rondelle, mais il la joue aussi. Il peut l'arrêter derrière le filet et décocher une passe directement sur la palette, et cela aussi bien qu'un autre défenseur, affirme Chiarot. Cela nous facilite beaucoup la vie et il communique bien. C'est exactement ce à quoi je m'attendais de lui et même mieux encore. »

En voir plus