Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Pittsburgh - 27 février 2014

par Staff Writer / Montréal Canadiens

Faisant partie sans doute des plus beaux stades de la NFL, le Heinz Field est l’endroit idéal pour les mordus de football. Ici à Pittsburgh, les partisans ont le noir et jaune dans leurs veines et ils sont fiers de faire partie intégrante de la « Steelers Nation ». Situé sur la rive-nord de la ville, aux bordures de la rivière Ohio, l’impressionnant stade ouvert en 2001 fait la fierté des Pittsburghais et ce, pour de bonnes raisons. Aussi étonnant de l’extérieur qu’à l’intérieur, ça ne vous prend pas beaucoup de temps de comprendre à quel point cette équipe compte pour la ville. Au même titre que les Canadiens, les Steelers ont une histoire riche et glorieuse remportant au cours de son histoire, depuis leurs débuts dans la NFL en 1933, six titres du Super Bowl. Lors de notre visite, nous avons eu le privilège de marcher sur le terrain qui a l’habitude d’être entouré par 65 500 spectateurs lors des classiques du dimanche. L’endroit accueille plusieurs spectacles au courant de l’année et des évènements uniques comme la Classique hivernale de la LNH 2011 où les Capitals avaient eu le dessus sur les Penguins par la marque de 3-1 lors du jour de l’an.



Pour les joueurs qui ont le privilège de porter l’uniforme des Steelers durant un match, c’est dans ce vestiaire que le succès de l’équipe prend forme. L’entraîneur-chef Mike Tomlin s’adresse à sa troupe, à partir du logo de l’équipe placé au centre de la pièce, avant que son équipe foule le terrain. Quelques heures avant de plonger dans la frénésie qu’entoure un duel de football, les joueurs des Steelers ont amplement de place pour s’échauffer, relaxer et être prêts pour les affrontements qui sont toujours très compétitifs à ce niveau. Aller à la guerre à chaque semaine, ce n’est pas facile pour le corps, c’est pour cette raison que l’organisation des Steelers fait tout pour que les joueurs se sentent à l’aise afin qu’ils puissent performer au plus haut niveau possible durant toute la saison. Fait intéressant, le vestiaire des Steelers est voisin d’une autre équipe, les Panthers de l’Université de Pittsburgh de la NCAA, où des personnalités comme Mike Ditka, Dan Marino et Larry Fitzgerald ont gradué.

Parmi les nombreuses choses à voir au Heinz Field, on ne peut pas passer à côté du gigantesque écran géant qui anime les matchs des Steelers. Le tableau n’est pas seulement particulier par sa surface lumineuse de 8.5 par 29 mètres, il se distingue principalement grâce à ses deux énormes bouteilles de ketchup qui ornent la façade sud du stade. Équipées de 115 mètres de néon et tout près de 20 500 petites lumières LED, ces deux bouteilles, normalement d’un poids de 14 onces, font pencher la balance à 8 000 livres chacune. De quoi rassasier l’amateur de ketchup Heinz.

On le sait tous, au mois d’avril lorsque les Canadiens entament les séries éliminatoires au Centre Bell, les serviettes blanches se font tournoyer de tous bords, tous côtés, ce qui ajoute à l’euphorie des partisans du Tricolore. Chez les Steelers de Pittsburgh, cette ambiance unique est recréée à chaque match car depuis 1975, c’est en fait une tradition de faire tourner sa « Terrible Towel » pour encourager son équipe. La terrible serviette est devenue rapidement populaire chez les partisans et c’est maintenant devenu un item indispensable si vous devez assister à un match au Heinz Field. Au courant des années, la serviette créée par une station de radio de Pittsburgh, a subi quelques transformations sans toutefois perdre sa couleur d’origine. La vague jaune a permis d’amasser tout près de trois millions de dollars pour venir en aide aux personnes aux prises avec des problèmes mentaux ou physiques.

En voir plus