Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Danault: Parmi les meilleurs de sa profession

Le centre des Canadiens connaît une saison digne d'une nomination au trophée Frank J. Selke

par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Pour une deuxième saison consécutive, Phillip Danault présente des chiffres qui pourraient lui valoir des votes pour le trophée Frank J. Selke.

Danault, qui dispute actuellement sa cinquième saison en carrière dans la LNH, fait partie de l'élite à sa position.

En plus d'affronter le meilleur trio adversaire soir après soir, l'attaquant âgé de 27 ans a trouvé le moyen de récolter son lot de points à égalité numérique.

À vrai dire, Danault a amassé 43 de ses 47 points à cinq contre cinq, ce qui le classe au 16e rang chez les centres de la Ligue à ce chapitre. Fait intéressant, grâce à sa récolte de 43 points à égalité numérique cette saison, il devance les trois plus récents récipiendaires du trophée Selke, soit Ryan O'Reilly (41 points), Anze Kopitar (40 points) et Patrice Bergeron (34 points).

Tweet from @CanadiensMTL: Danault la met au fond du philet. Danault about you, but we are phil-ling this goal.#GoHabsGo pic.twitter.com/F9flvt2jl4

Le Québécois surpasse également Elias Pettersson (40 points) et John Tavares (39 points) dans cette catégorie.

Statistique encore plus impressionnante, Danault occupe le 14e rang de la LNH avec 31 mentions d'aides récoltées à cinq contre cinq, à égalité avec nul autre que le capitaine des Oilers d'Edmonton, Connor McDavid. Le centre des Canadiens devance aussi plusieurs joueurs vedettes à ce chapitre, tels que Mark Stone (30A), Nikita Kucherov (30A), David Pastrnak (29A), Steven Stamkos (28A), Sean Couturier (28A), Aleksander Barkov (28A), Anze Kopitar (27A), Jack Eichel (26A) et Patrice Bergeron (16A).

Avec 12 matchs à jouer à la saison régulière 2019-2020, Danault a déjà égalé son sommet en carrière de 13 buts qu'il avait réalisé en 82 rencontres avec le Tricolore en 2016-2017.

Tweet from @CanadiensMTL: Une passe sur la palette, c'est bien. Mais deux, c'est mieux. One pass on the tape is good. But two is better.#GoHabsGo pic.twitter.com/JgusVxJ5wI

Toujours aussi fiable défensivement

Danault s'illustre également en défensive. Même si la tâche de contrer les meilleurs trios adverses n'est pas de tout repos, l'ancien choix de premier tour (26e au total) des Blackhawks de Chicago en 2011 occupe le huitième rang chez les centres du circuit Bettman avec un différentiel de +18.

Bergeron (+22) et Couturier (+22) sont les deux seuls centres employés chaque soir contre les meilleures lignes adverses qui devancent Danault au niveau du différentiel.

Tweet from @CanadiensMTL: Phil n���allait quand m��me pas d��cevoir Tuna.Tuna found Danault alone in front, and Phil didn't disappoint.#GoHabsGo pic.twitter.com/2ALJERvbcg

Le joueur originaire de Victoriaville est aussi un élément important en infériorité numérique pour le Tricolore. Il est le troisième centre de la LNH le plus utilisé en désavantage numérique avec un temps de glace de 175min19s.

Danault a d'ailleurs bloqué 37 tirs et provoqué 34 revirements cette saison.

Solide dans les cercles des mises au jeu

L'attaquant de 6pi1p et 201 lb est le sixième centre le plus occupé de la LNH cette saison dans les cercles des mises au jeu.

Il a pris part à 1321 mises au jeu depuis le début de la campagne 2019-2020, présentant un pourcentage d'efficacité de 54,7%.

Tweet from @CanadiensMTL: ��a fait maintenant 10 buts pour Danault, cette saison!Make that 10 goals this season for Danault!#GoHabsGo pic.twitter.com/7SxAHrBBG3

Les Canadiens ont remporté 2122 mises au jeu cette saison, ce qui leur concède le deuxième rang de la Ligue à ce chapitre derrière les Flyers de Philadelphie. Danault a gagné 722 de ses mises au jeu, ce qui représente 34,02% des mises au jeu remportées par son équipe.

Il se classe au sixième rang chez les centres de la LNH à ce niveau.

Reste à voir si Danault sera invité à la Cérémonie de remise des trophées de la LNH en juin prochain à Las Vegas.

En voir plus