Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Danault sur patins, le Tricolore se prépare pour un programme double

Phillip Danault montre des signes encourageants alors que le Tricolore se prépare pour un programme double cette fin de semaine

par Steven Nechay, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD -- Un visage familier était de retour sur la glace vendredi matin, un peu avant l'entraînement des Canadiens à midi.

Phillip Danault a patiné en solitaire pour la deuxième fois après avoir été atteint à la tête par un tir de Zdeno Chara des Bruins de Boston le 13 janvier dernier.

«Il est en train de passer les étapes du protocole de commotion. Il patiné il y a deux jours, il n'a pas patiné hier, il a patiné aujourd'hui. Si tout va bien, il va patiner encore demain, a expliqué l'entraîneur-chef Claude Julien lors de son point de presse après l'entraînement. 

«Ça avance quand même assez bien, mais on n'a pas de date de retour spécifique. On est encouragés.»

Tweet from @CanadiensMTL: Phillip Danault patine en solitaire ce matin �� Brossard.@phildanault is skating on his own prior to practice this morning in Brossard. #GoHabsGo pic.twitter.com/D2oLRGDy1H

LA CHASSE AU CANARD

Pendant que Danault s'entraîne pour sa remise en forme, ses coéquipiers se préparent pour le traditionnel programme double de la fin de semaine du Super Bowl, face aux Ducks d'Anaheim et aux Sénateurs d'Ottawa.

Les Ducks seront les premiers adversaires du Tricolore, samedi. En octobre dernier, ils avaient eu le dessus sur les Montréalais dans un match physique qui s'était conclu par la marque de 6 à 2.

«C'est leur style de jeu. On peut s'attendre à ça chaque fois qu'on joue contre eux, a décrit Brendan Gallagher. lls vont jouer comme ça, et pour nous ce sera important d'être prêt à compétitionner et à se battre. Ce sont toujours des matchs intéressants.»

D'autant plus intéressant, pour certains, qu'ils seront disputés exceptionnellement à 13h.

«J'aime beaucoup les matchs en après-midi, je suis un grand fan, a admis le défenseur Karl Alzner. C'est toujours le fun en après-midi. 19h30, c'est un peu tard à mon avis, mais je comprends que c'est nécessaire pour que tout le monde ait le temps de se rendre à l'aréna. Je suis excité pour ces matchs-là.»

Le Tricolore a remporté ses deux derniers matchs face aux Ducks à la maison.

C'est Antti Niemi qui défendra le filet des locaux.

ATTAQUE TIMIDE, MAIS…

Avec un seul but lors de leurs deux derniers matchs sur la route, les Canadiens chercheront à retrouver leur touche à la maison.

«C'est évidemment quelque chose dont on n'est pas heureux, mais la frustration ne nous mènera nulle part. Peu importe la situation dans laquelle on se trouve, on doit chercher des solutions et c'est ce qu'on va faire tous les jours. Ça n'a pas toujours été le cas lors des 50 premiers matchs de l'année, mais pour nous, en ce moment, l'important est de continuer à travailler, a soutenu Gallagher. 

«On aimerait évidemment marquer plus de buts, mais ce n'est pas facile. Pour y arriver chaque soir, il faut être prêt à aller dans les endroits difficiles, être prêts à compétitionner et à se battre. Des fois, l'option la plus facile est de rester en périphérie et de sentir que tu obtiens des tirs et des chances. Mais il y a toujours plus d'occasions près du filet, c'est ce qu'il faut mieux faire et lorsqu'on le fera, les buts vont venir.»

Et avec 31 matchs à jouer d'ici la fin de la saison, il ne faut pas écarter non plus l'idée de sortir des sentiers battus pour créer une étincelle.

«Il faut être créatif. Si on regarde le dernier match des Hurricanes - à chaque mise au jeu, on dirait qu'il se passait quelque chose - un jeu, peu importe, a suggéré Alzner. Ça fait réfléchir l'autre équipe, et ça les mets en état d'alerte un peu plus. Il faut être plus intelligents que nos adversaires, parce que tout le monde regarde les vidéos et sait ce que leurs opposants vont faire habituellement. Le plus imaginatif qu'on peut être sur certaines choses, le mieux ça peut être parfois. Mais on ne veut pas refaire toute notre stratégie non plus, il s'agit de bien équilibrer les choses.»

En voir plus