Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Bon travail, Phil!

Phillip Danault a toujours été fier de ses racines, et il aime redonner à sa ville natale

par Matt Cudzinowski, traduit par Vincent Régis @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Phillip Danault aime Victoriaville, et Victoriaville aime Phillip Danault.

Jeudi après-midi, 260 golfeurs ont foulé les terrains du Club de golf de Victoriaville à l'occasion de la Classique de golf Phillip Danault et ont permis d'amasser 42 000 $ qui seront remis à deux organismes de la région : Le Centre de stimulation L'Envol - qui aide les enfants ayant un trouble de développement - et la fondation Le Pont vers l'autonomie - la seule organisation au Canada à offrir des bras robotisés d'assistance aux personnes vivant avec des capacités physiques restreintes.

«C'est vraiment spécial, spécialement cette année parce que c'est la première fois que j'organise l'événement. Ça me touche vraiment de pouvoir être en mesure de soutenir ces fondations. Redonner à la communauté est très important, a souligné Danault, qui a pu compter sur la participation de ses coéquipiers Max Pacioretty, Paul Byron et Michael McCarron ainsi que sur celle de son ami et partenaire d'entraînement, Marc-Édouard Vlasic, des Sharks de San Jose. 

«L'Envol aide les enfants atteints d'autisme et j'ai été impliqué avec Le Pont parce que je connais un garçon qui a reçu un bras robotique. Les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas faire tout ce qu'elles aimeraient, de pouvoir les aider un peu signifie beaucoup pour moi.»

Même s'il n'a pas été surpris de la générosité de la communauté, Danault s'est dit très heureux des résultats de l'événement.

«C'est ça Victoriaville. Les gens sont très généreux. Si je gagne la Coupe un jour, c'est ici que je vais l'amener, a mentionné Danault. Victoriaville, c'est ma ville. Je suis ici depuis que je suis jeune. C'est vraiment important pour moi de redonner.»

Le père de Danault, Alain, est le directeur général du terrain de golf et il n'aurait pas pu être plus heureux de voir son fils amasser des fonds pour des causes si importantes dans la communauté.

«Les gens disent souvent que les joueurs de hockey vivent dans un autre monde, en quelque sorte, mais c'est important de rester près d'où tu viens. Si tu es allé aussi loin, c'est à cause des gens derrière toi, a dit M. Danault.

«Phillip a joué avec les Tigres de Victoriaville, il y a plusieurs personnes qui croyaient en lui. Aujourd'hui, c'est important d'être impliqué dans la communauté et de redonner à ces organisations. En tant que père, ça me rend fier.»

En voir plus