Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Passer à la caisse

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – La pratique a fini par payer pour les Canadiens.



Quelques heures après avoir passé la majorité de l’entraînement matinal à travailler le jeu de puissance, le Tricolore a capitalisé sur deux de ses cinq chances avec l’avantage d’un homme en route vers une victoire de 4 à 1 face aux Red Wings de Detroit.

En un match, il a ainsi doublé sa production sur l’attaque à cinq, qui était limitée jusque-là à deux filets en 21 occasions.


« Chucky [Galchenyuk] a fait un beau jeu, m’a refilé la rondelle et j’ai patiné le long de la ligne. Personne n’est venu à moi, donc j’ai pris le lancer, Dave était devant le filet et le gardien n’a rien vu », a expliqué tout simplement Jeff Petry, l’auteur du but vainqueur en troisième période, lorsqu’invité à commenter son premier but de la saison, le deuxième filet en avantage numérique de la soirée. « Lorsque ça ne clique pas, il faut simplifier les choses et l’une des façons de le faire est de tirer au filet, d’obstruer la vue du gardien et de travailler à partir de là. »

C’est ce qu’ont répété ad nauseam devant les médias les joueurs samedi matin après l’entraînement. Ce message, Brendan Gallagher l’a aussi appliqué à la lettre. Son but en deuxième période, qui a créé l’égalité moins de trois minutes après que les Red Wings eurent pris les devants, en fut un à son image – peu élégant, en dérangeant le gardien, mais ô combien important.  

« Ce n’était évidemment pas le plus beau but, mais je vais le prendre. C’est bien de pouvoir contribuer, peu importe la façon dont on s’y prend », d’observer Gallagher qui a ainsi obtenu son premier filet de la saison lorsque le dégagement du défenseur a dévié sur son patin un peu avant qu’il n’entre involontairement en collision avec le gardien. « Même si ce n’était pas vraiment la façon dont nous avions dessiné notre jeu, d’obtenir un but en avantage numérique après avoir pratiqué le jeu de puissance ce matin est très réjouissant. »

Le but, que les arbitres ont tout d’abord refusé avant de l’accorder après près de 10 minutes de délibérations, en a d’ailleurs fait sourire plus d’un sur le banc montréalais.

« Je ne vais jamais me fatiguer de voir ce genre de buts. Il va en compter 20 comme ça et ce sera toujours aussi divertissant », de confier Jeff Petry, qui a été nommé première étoile de la rencontre. « C’est le gars qui va dans les coins et qui marque ce genre de but-là. Il travaille très fort pour les obtenir et c’est bien de le voir être récompensé de la sorte. »

« Je lui ai parlé après la deuxième période. Je lui ai dit que seulement lui pouvait compter ce genre de but », a pour sa part fait mention Alex Galchenyuk, qui a récolté une mention d’assistance sur le filet gagnant de Jeff Petry. « Il ne lâche jamais, il a démontré beaucoup de caractère sur ce but. »

Pour Michel Therrien, ce n’était qu’une question de temps avec que le déclic ne se fasse sur l’attaque massive. Le travail aura finalement porté ses fruits.

« C’est bien d’en parler, de faire des X et des O, mais la vraie façon de réussir, c’est de le pratiquer en situation de match », de noter l’entraîneur-chef, dont la formation est maintenant la seule invaincue du circuit, après le revers des Sharks de San Jose aux mains des Islanders de New York. « Les gars ont appliqué les principes de base qu’on recherchait et on a été très agressifs à aller au filet, à diriger des tirs au filet, ce qui fait en sorte qu’on a eu le succès recherché. »

Mission accomplie pour samedi, donc, mais comme aime le rappeler l’entraîneur, on ne regarde pas plus loin que le prochain match. Même si le Tricolore trône au sommet du classement général de la LNH après une semaine et demie d’activités.

« Personne dans ce vestiaire ne s’emballe à propos de notre fiche, nous sommes tous très terre-à-terre et conscients que ce n’est que le début de la saison », a sagement conclu le vétéran Tomas Plekanec, qui a cloué le cercueil des visiteurs en enfilant son cinquième but de la saison à deux minutes de la fin du troisième engagement. « Nous serons de retour à l’entraînement dès lundi pour poursuivre le travail. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 17 octobre 2015 
Faits saillants: Canadiens vs. Red Wings
La maison, c'est ici
Prolongation de contrat de deux ans pour Tomas Plekanec

Les Blue Shirts ont vu blanc

Le dernier mot : Barbie Blank

En voir plus