Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Pas de répit

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Alors que les vacances de ses joueurs débutent, le travail de Marc Bergevin ne fait que commencer.

Suite à une saison où sa formation a terminé au deuxième rang au classement général de la ligue, Marc Bergevin aurait espéré voir son équipe faire un bon bout de chemin lors des séries éliminatoires. Le parcours du Tricolore s’est toutefois arrêté au deuxième tour après une lutte acharnée face au Lightning de Tampa Bay. Quelques jours après l’élimination des Canadiens et le début des vacances de ses joueurs, le directeur général montréalais s’est dit tout de même satisfait de la prestation de son club lors de son bilan de fin de saison. Sachant que tout sera à recommencer dans quelques mois, il admet qu’il ne chômera pas d’ici à la prochaine campagne dans l’espoir de faire encore mieux en 2015-2016.

« Quand tu entres dans les séries éliminatoires, tu veux aller jusqu’au bout. Quand je me suis présenté devant vous il y a quelques semaines, je croyais que nous avions de bonnes chances de vaincre Détroit ou Tampa. Mais beaucoup de choses peuvent arriver dans les séries. Nous sommes très déçus de ne pas avoir passé, mais dans l’ensemble, il y a beaucoup de positif à retenir de la dernière saison », souligne Bergevin au sujet de la récolte de 50 victoires et 110 points des siens en saison régulière, du jamais vu en plus de 20 ans à Montréal. « Il y a 29 autres équipes qui essaient de s’améliorer et qui cherchent la même chose. Notre noyau est très bon et nous pouvons bâtir autour de ça. Ça va demander beaucoup de créativité et beaucoup de chance aussi. Il va falloir travailler fort, prendre des risques, mais des risques toujours bien calculés. »

Bilan de Bergevin (1ère partie)

L’un des sujets chauds de ce point de presse a été la progression d’Alex Galchenyuk et le fait qu’il ne s’est pas encore établi comme un joueur de centre à temps plein au terme de sa troisième campagne dans la LNH. Premier joueur qu’il a repêché depuis son entrée en poste en 2012, Bergevin est très patient dans le cas de Galchenyuk. Conscient que les joueurs de centre imposants sont une denrée rare et que toutes les équipes du circuit en recherchent, Bergevin ne sait toutefois pas encore à quelle position l’attaquant de 21 ans s’imposera dans la LNH.

« Je ne veux pas placer d’échéancier dans le cas d’Alex. Mais au cas où vous ne le saviez pas, à mi-chemin à sa dernière saison junior à Sarnia, il a été muté à l’aile. Il est confortable comme ailier. Aujourd’hui, il n’est pas un joueur de centre à temps plein. Peut-être plus tard, mais seul le temps le dira », souligne Bergevin au sujet de celui qui sera joueur autonome avec compensation cet été. « Peut-être que Chucky ne sera jamais un joueur de centre. À l’heure actuelle, ça ne s’enligne pas vers ça. Jouer au centre dans la LNH n’est pas facile. Mais il est un bon jeune joueur qui fait partie de cette équipe. Il a marqué 20 buts cette année, ce qui est une bonne saison. »

S’il est assuré que Galchenyuk sera de retour la saison prochaine, le futur est incertain pour certains de ses coéquipiers. D’ailleurs, le directeur général du Tricolore a confirmé qu’il n’offrira pas de nouveau contrat à Sergei Gonchar, Mike Weaver et Manny Malhotra. Mais s’il y a un joueur que Bergevin souhaiterait absolument revoir en bleu-blanc-rouge pour les prochaines saisons, c’est Jeff Petry, lui qui sera libre comme l’air le 1er juillet prochain.

Bilan de Bergevin (2e partie)

« Jeff Petry est une priorité pour nous. Nous sommes très heureux et très satisfaits de la façon dont il a joué et comment il s’est comporté avec nous. Il a joué de grosses minutes », indique Bergevin au sujet du défenseur américain, qui a inscrit deux buts et trois points en 12 rencontres éliminatoires, tout en prenant le troisième rang chez le Tricolore en passant en moyenne 22:16 minutes sur la glace par rencontre au printemps. « Je l’ai observé de près. Je connais ses forces et je crois qu’il cadre parfaitement avec notre équipe. C’est une priorité pour nous de le ramener à Montréal et je crois qu’il a aimé son séjour ici. »

Bergevin a également tenu à souligner l’excellent travail accompli par Michel Therrien et son personnel d’entraîneurs au cours des derniers mois. Questionné à savoir s’il apporterait des changements à ce groupe avant la prochaine saison, le directeur général du Tricolore a balayé cette hypothèse du revers de la main, malgré les difficultés de son équipe en avantage numérique au cours de la saison. De plus, il a confirmé qu’il est très satisfait de son pilote et que la feuille de route de Therrien depuis son retour à Montréal il y a trois ans parle d’elle-même et qu’elle le place même parmi les meilleurs de sa profession.

« Michel et son groupe d’entraîneurs ont pris part à 29 matchs des séries lors des deux dernières années – deuxième plus haut total dans la ligue – ils ont 16 victoires en séries durant cette période, bon pour le troisième rang dans la LNH à l’heure actuelle et nous avons fait cinq rondes en deux ans. Les seuls clubs meilleurs que nous sont Chicago et les Rangers. Alors Michel Therrien fait du travail exceptionnel », affirme Bergevin. « Je trouve décevant que certains pensent qu’il n’est pas un entraîneur établi, qu’il n’est pas un gagnant et qu’il ne soit pas un entraîneur de qualité dans la LNH. Ça me déçoit que certains pensent le contraire. Chapeau à lui et ses entraîneurs.»

Autres sujets abordés par Marc Bergevin durant son point de presse :

- Bergevin a confirmé qu’il aimerait faire signer une nouvelle entente à Torrey Mitchell, qui bénéficiera de son autonomie complète. Toutefois, la décision dépendra de la marge de manœuvre qu’il aura en fonction du plafond salarial. Même chose pour Brian Flynn, lui qui sera joueur autonome avec compensation le 1er juillet.

- Le directeur général a indiqué que Jarred Tinordi faisait toujours partie du Tricolore, même si Nathan Beaulieu et Greg Pateryn ont progressé plus que lui au cours de la dernière saison. Tinordi deviendra joueur autonome avec compensation cet été.

- Les performances de Charles Hudon à Hamilton et Nikita Scherbak dans la WHL ont attiré l’attention de Bergevin au cours de la dernière saison. Mais comme il l’a indiqué par le passé, s’ils se distinguent au prochain d’entraînement, tout est possible dans leur cas.

- Bergevin a confirmé que la question du prochain capitaine n’est pas encore à l’ordre du jour et qu’elle le sera seulement plus tard.

- Bergevin a également souhaité bonne chance au propriétaire des Sénateurs d’Ottawa Eugene Melnyk, lui qui lutte actuellement pour sa vie alors qu’il a un besoin urgent d’une transplantation du foie.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Point de presse de Marc Bergevin
Le meilleur est à venir
Ce qu'ils ont dit

En voir plus