Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

On s'en vient à la maison

par Staff Writer / Montréal Canadiens
WASHINGTON— Cette défaite vous a fait mal. Ce n’est rien à comparer avec ce que les Caps ont perdu : l’avantage du terrain.


Lorsque les Canadiens ont quitté mercredi en direction de Washington pour disputer les deux premiers matchs de la série, ils avaient un objectif en tête : gagner au moins un match. Avec une égalité de 1 à 1 , la série quatre-de-sept prend maintenant des allures d’une série trois-de-cinq qui débutera lundi au Centre Bell.

« Nous sommes venus à Washington avec l'intention de montrer que nous pouvons rivaliser avec eux et c'est ce que nous avons fait », a expliqué Hal Gill, qui a de nouveau donné son corps en pâture en bloquant trois lancers. « Il y des aspects sur lesquels nous devons travailler, mais nous avons accompli beaucoup de bonnes choses au cours de ces deux matchs. Il faut tout simplement les faire de façon plus constante. »

Malgré avoir perdu une avance de 4 à 1 avec quelques minutes à faire en deuxième période, les Canadiens n’ont pas l’intention de concéder la victoire aux Capitals.

« Nous affrontons une bonne équipe », a admis Michael Cammalleri. « Ils peuvent compter sur beaucoup de joueurs de talent. Même avec une bonne avance, ce n'est jamais terminé contre eux. Mais, nous avons fait de bonnes choses et nous pouvons être encore meilleurs. »

Et le moment n’est pas venu de s’apitoyer sur son sort et de cuver cette défaite crève-cœur trop longtemps.

« Chaque défaite est importante à ce temps-ci de l’année, mais cela ne change pas ce que nous avons fait ici», a indiqué Brian Gionta. « Remporter un match chez eux était le plan et c’est ce qui est arrivé. Les Caps sont une équipe explosive, mais nous avons cette victoire en poche et nous devons nous sentir bien, car c’est l’ensemble qu’il faut regarder. Ce n’est pas à propos d’un seul match, mais d’une série. »

Et jusqu’ici, les Canadiens ont su donner aux Capitals la monnaie de leur pièce. En six rencontres contre les champions de la saison régulière, cinq ont été déterminés par la marge d’un seul but.

« Nous pouvons rivaliser avec cette équipe », a conclut Tomas Plekanec. « Nous devons maintenant retourner à maison et continuer de jouer à notre façon. Nos partisans nous attendent et je sais qu’ils seront prêts. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Sommaire
Résumé
Le jeu des chiffres - 17 avril 2010
Sortir en lion 
Une question de millimètres 
En voir plus