Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Œil pour œil

par Staff Writer / Montréal Canadiens

DÉTROIT – Comme des boxeurs, les Canadiens et les Red Wings se sont étudiés longuement avant de porter le premier coup... qui aura été fatal.



Certes, quelques tentatives à gauche et à droite au cours des deux premiers engagements, mais c’est finalement Tomas Plekanec, avec très exactement 2:30 à faire, qui portera le coup de grâce.

« On en parle à chaque fois après la deuxième période, mais on dirait que c’est toujours en troisième que ça se passe. Je ne sais pas pourquoi on marque autant de buts en troisième, mais on va le prendre », explique Plekanec, qui, en marquant son 17e de la présente campagne, scellait le sort des Red Wings. « C’est le genre de talent qui peut être utile en séries. »

Et Plekanec a tout à fait raison lorsqu’il mentionne l’impressionnant nombre de buts marqués par les Canadiens en troisième période. Les hommes en bleu-blanc-rouge ont délié les cordages à 68 reprises lors du troisième vingt, contre seulement 25 lors du premier et 47 lors du deuxième. Leur récolte en troisième période seulement lui vaut le troisième rang au total dans la LNH.

Avec encore 26 matchs à faire au calendrier régulier, le genre de rencontre qu’ont disputé les Canadiens lundi soir pourrait bien être le prélude au genre de rencontres qu’ils risquent d’avoir à disputer au printemps.

« Collectivement nous avons confiance les uns envers les autres. Depuis que je suis dans cette organisation, j’ai vécu bon nombre de matchs où nous tirions de l’arrière pour ensuite revenir et l’emporter. Il y a eu beaucoup de matchs en prolongation, des rencontres serrées », explique P.K. Subban qui a une fois de plus disputé un match marathon, passant un peu plus de 28 minutes sur la surface glacée. « Pour connaître du succès en séries, il faut être confortable dans ce genre de situation, puisque tous les matchs ressembleront à ça. C’était un bel effort de notre part. »

Le pilote du Tricolore, Michel Therrien, est du même avis que son défenseur vedette, voyant ses défenseurs bloquer un total de 19 tirs et atteignant le gardien des Red Wings à 29 reprises.

« On grandit beaucoup à gagner des matchs serrés. Ce sont des choses importantes. Depuis un certain temps on remporte beaucoup de matchs de ce type et c’est important de se sentir à l’aise dans ce genre de match », souligne Therrien qui a vu son équipe revenir de l’arrière à six reprises alors qu’ils tiraient de l’arrière après deux périodes pour l’emporter.

Mais dans le match de lundi soir, les Canadiens n’ont jamais eu à revenir de l’arrière, notamment en raison de la performance encore une fois magistrale de l’homme masqué, Carey Price.

« Les performances de Carey depuis le début de la saison, son calme, tout ça fait en sorte qu’on est en confiance. Je pense que les joueurs ont confiance en Carey et que ça se reflète sur le genre de match qu’on joue », poursuit Therrien qui a vu Price signer un cinquième jeu blanc cette saison et un trentième en carrière. « On savait d’entrée de jeu que ça allait être un match serré.  Ce n’est jamais facile de jouer contre les Red Wings. Je sens que mon équipe est de plus en plus à l’aise pour jouer ce genre de match là. C’est vraiment bon signe. »

« On sait comment fermer la porte et une grosse raison pour ça, c’est le genre de gars qu’on a devant le filet », lance Tomas Plekanec qui a terminé la rencontre avec une récolte d’un but et une mention d’aide.  « Nous savons qu’il peut fermer la porte et nous avons fait un bon travail pour rester dans le match. »

Et Price a démontré une fois de plus pourquoi les Canadiens ont une récolte de 26 victoires cette saison dans des matchs où un ou deux buts séparent les deux formations. Pour le gardien, qui domine les gardiens de la LNH avec un pourcentage d’arrêts de 0,935 et qui se retrouve au second rang pour le nombre de victoires, ce genre de rencontres n’est qu’une préparation pour les matchs qui compteront vraiment, dans deux mois.

« C’est dans ce genre de match que tu veux être confortable, parce que ce sont des matchs comme ça que tu vas jouer au printemps », renchérit Price qui présente une minuscule moyenne de buts alloués de 1,93.

Maintenant que le knock-out a été passé aux Red Wings et que les Canadiens sont seuls au sommet dans l’Est avec 78 points, la préparation peut commencer pour le prochain adversaire, les Sénateurs d’Ottawa.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Au nom du père
Tous pour un

Les bons soldats

En voir plus