Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Objectif : fâcher Ovechkin

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Alex Ovechkin est probablement le plus grand cauchemar de n’importe quel défenseur de la LNH. N’importe quel? Andrei Markov est d’un autre avis.

Cette saison, le défenseur tout-étoile des Canadiens n’a pas eu la chance d’affronter son compatriote Ovechkin autant de fois qu’il l’aurait voulu. En ratant une bonne partie du début de saison, Markov a également raté deux des duels qui ont opposé les Canadiens et les Capitals. Par contre, le numéro 79 s’est repris lors des deux autres rencontres, limitant Ovechkin à deux maigres points au cours des deux autres rencontres.

C’est d’ailleurs contre la troupe de Bruce Boudreau, le 10 février dernier, qu'Andrei Markov a franchi le cap des 30 minutes de jeu pour la seule fois de la saison. Un total de 30 :58 minutes pour être plus précis, ce qui avoisine le temps de glace d’Ovechkin, avec 29 :30.

Reconnu pour son talent dans les deux sens de la patinoire, Markov est bien au fait qu’il devra faire un effort pour présenter un jeu défensif impeccable.

«Les séries éliminatoires, c’est un tout autre environnement. En tant que défenseur, je dois m’occuper de ma couverture défensive principalement puisqu’une seule erreur peut nous coûter le match » explique celui qui a terminé la saison avec un différentiel de +/- 11, un sommet chez le Tricolore. « Si je ne marque pas de but ou que je n’accumule pas les points, il n’y a rien de mal là dedans. C’est plus important pour l’équipe de gagner.»

Avec ses 109 points en 72 matchs, ses 368 tirs et ses 183 mises en échec, le numéro 8 présente une menace pour la défensive des Canadiens, dès le moment où il attache ses patins.

«Dès qu’il met les pieds sur la patinoire, il est une menace. C’est un très bon joueur offensif, alors il faut le tenir à l’œil et jouer de façon solide. Il ne faut pas lui laisser de place pour manœuvrer. Il a un bon tir, une bonne vision, il est fort », a expliqué Markov, visiblement emballé à l’idée de devoir faire face non seulement à Ovechkin, mais aussi à Semin et Backstrom pour ne nommer que ceux-là.

«J’aime avoir de la compétition. C’est un défi, mais c’est amusant de jouer contre les meilleurs joueurs de la Ligue », a laissé savoir le défenseur. «Je crois qu’Ovechkin sera fâché s’il ne remporte aucun trophée cette année. Il va falloir jouer notre match et tenter de l’arrêter du mieux que l’on peut. »

Voir Ovechkin être fâché… probablement une belle vision en ce moment pour Markov, qui aimerait certainement le priver du plus important trophée du hockey.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

Voir aussi
Impression de déjà vu
La cigale et la fourmi 
Votez pour le jeu de la semaine - 12 avril 
Le calendrier de la première ronde dévoilé 
En voir plus