Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Noyau en formation

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTREAL – Si la rencontre préparatoire de lundi reflète ce qui se passera chez les Canadiens en 2010-2011, la saison risque d’être bien remplie.


Ayant retranché un total de 18 joueurs au cours de l’après-midi de lundi, les Canadiens avaient des airs de formation de saison régulière lorsqu’ils se sont amenés sur la patinoire du Centre Bell pour y affronter les Panthers de la Floride.

« On peut voir qu’on s’en vient meilleurs dans les petits détails. À mesure que le camp avance, les gars s’habituent à jouer ensemble et on devient meilleurs », a mentionné Maxim Lapierre. «Nous ne sommes pas encore où nous voulons être pour le début de la saison, mais ça s’en vient. On a encore du temps – la saison commence seulement le 7 octobre et nous travaillons sur ces petits détails. »

Ce dialogue de vétéran, il est aussi dans la bouche de Tomas Plekanec, qui amorcera dans un peu moins de deux semaines, sa sixième saison complète avec les Canadiens.

« Le camp d’entraînement, c’est beaucoup plus à propos des recrues qu’à propos de nous. Nous pouvons voir ici que nous avons bon nombre de bons jeunes joueurs qui peuvent sauter dans le train s’il arrive quelque chose », a laissé savoir Plekanec, qui a terminé sa soirée de travail en inscrivant un doublé. « Beaucoup de joueurs ont prouvé qu’ils pouvaient jouer dans cette équipe et c’est bien de voir ça de la part de ces jeunes. »

Avec encore un bon nombre de coupures à faire, certains jeunes rendent justement la tâche plutôt difficile au personnel d’entraîneur. C’est notamment le cas de Lars Eller, qui montre de belles choses depuis le début du camp d’entraînement. Le Danois s’est même permis un triplé dans la colonne des passes lors de la sortie de lundi.
 
«J’avais vraiment deux bons joueurs pour m’aider et ils m’ont rendu la tâche facile. J’ai seulement essayé de ne pas trop les ralentir », a lancé à la blague Eller, qui peut considérer qu’il a fait sa part. «Je fais de mon mieux et on verra si c’est assez. On a tellement peu de matchs pour prouver qu’on a notre place ici et la course devient de plus en plus serrée et de plus en plus chaude. »

Un autre qui est toujours dans la course pour un poste est certainement Ryan White. En plus de marquer le cinquième but des Canadiens, il s’est impliqué physiquement, distribuant deux mises en échec en plus de faire partie d’une échauffourée qui a mené à l’attribution de 64 minutes de pénalité de part et d’autre. Mais White n’en avait pas assez, même après avoir été expulsé de la rencontre.

«Personne ne m’a dit que j’étais expulsé de la rencontre. Je croyais que je pouvais encore jouer, mais il faut croire que non. Je ne savais pas vraiment ce qui se passait », a mentionné le numéro 53 qui s’est finalement fait rappeler à l’ordre et a dû retraiter au vestiaire. «C’était bien de pouvoir prendre ma douche rapidement.»

Jacques Martin, qui a visiblement aimé le travail du jeune White a même mentionné à ce sujet lors de sa conférence de presse : « Il faut au moins lui donner un A pour l’effort, d’avoir essayé de retourner au jeu», White revenant finalement sur la patinoire en soulier pour saluer la foule après avoir été nommé la deuxième étoile de la rencontre.

C’est justement grâce à ce genre d’effort que White et les autres recrues pourraient se tailler un poste au sein de la formation de Jacques Martin.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Résumé du match
Sommaire de la rencontre
HabsTV - Pousser la machine à fond
Le couperet tombe une deuxième fois
Le trophée Jean-Béliveau remis à Maxim Lapierre 
En voir plus