Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Nécrologie: Richard Winston Moore (6 janvier 1931 – 19 décembre 2015)

par Staff Writer / Montréal Canadiens

NÉCROLOGIE



Le légendaire Dickie Moore nous a quittés le 19 décembre sur le coup de 14 h 12 avec la sérénité et la grâce qui l’ont caractérisé tout au long de sa remarquable vie. Il était âgé de 84 ans. Originaire de Montréal, c’est dans le quartier populaire de Parc Extension qu’il a grandi au sein d’une famille qui comptait 10 enfants. Faisant fi de sérieuses blessures subies durant sa jeunesse, il est devenu un joueur de hockey sensationnel. Il a remporté la coupe Memorial avec les Royals de Montréal en 1949, récidivant en 1950 cette fois avec les Canadiens Junior de Montréal avant de faire le saut à la LNH, avec les Canadiens en 1951. Un attaquant tenace possédant le flair d’un fin marqueur, Dickie Moore a gravé son nom sur la coupe Stanley à six reprises au cours de ses 12 saisons avec le Tricolore, quittant en 1963.

Deux fois récipiendaire du trophée Art-Ross, à titre meilleur marqueur de la LNH, en 1957-1958 et à nouveau en 1958-1959, alors qu’il disputa les trois derniers mois du calendrier régulier avec un plâtre qui recouvrait un poignet gauche fracturé. Moore s’est retiré le temps d’une année au terme de la saison 1962-1963 pour se concentrer sur les Équipements Dickie Moore, une entreprise de location d’équipement de construction fondée en 1961 qui, après de modestes débuts, a connu une croissance soutenue au fil des années. Mais Dickie Moore allait revenir au hockey, le temps de 38 matchs, avec les Maple Leafs de Toronto, en 1964-1965, puis, un second retour, disputant cette fois 27 rencontres avec les Blues de St. Louis, en 1967-1968 avant de tirer sa révérence de manière définitive.

Dickie Moore a amassé 608 points en carrière dans la LNH, enfilant 261 buts et 347 aides, en 719 matchs de saison régulière. En séries de fin de saison, il a ajouté 46 buts et 64 aides en 135 matchs éliminatoires. Sans surprise, le Temple de la renommée du hockey lui a ouvert ses portes en 1974. En 2005, son célèbre numéro 12 fut retiré par les Canadiens qui ont aussi honoré le capitaine Yvan Cournoyer de la même manière.

L’implication de Dickie Moore dans les affaires, son entreprise Location Dickie Moore & MooreJCB, l’appui personnel qu’il a donné à nombre d’œuvres de bienfaisance depuis plus d’un demi-siècle, sans oublier son rôle de propriétaire du Club de golf Arundel, dans les Laurentides, ont contribué à faire de lui un personnage admiré dans la communauté, un rôle qu’il acceptait avec toute l’humilité qu’on lui connaissait. Il manquera à sa famille, au monde du hockey, à de multiples amis, partenaires d’affaires et à un grand nombre de partisans, mais jamais il ne sera oublié. Il laisse dans le deuil son épouse Joan; sa fille Lianne et son fils John, son épouse Josée et leurs enfants Jonathan, Winston et Katherine. Il avait précédemment été endeuillé par son fils Richard K. Moore, ses frères Charlie, Bert, Eddie, Bill, Danny, Reggie, Tommy, Jimmy et sa sœur Dolly.

La famille acceptera les condoléances le dimanche le 27 décembre, de 14 h à 21 h, au salon Urgel Bourgie, 1255, avenue Beaumont, à Ville Mont-Royal. Les funérailles auront lieu lundi le 28 décembre à midi, en l’Église Mountainside United, 687, avenue Roslyn, Westmount, (angle Roslyn et The Boulevard) et seront célébrées par le Révérend Doug Norris, un ami personnel de la famille Moore, de l’Église Rosedale United Church, de Toronto.

Au lieu de fleurs, les témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Campagne du Dr. Mulder de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal à la mémoire de Dickie Moore. Pour effectuer un don, visitez le www.mghfoundation.com/fr ou composez le 514-934-8230.

En voir plus