Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Ne jamais abandonner

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Malgré les nombreuses embûches, le Tricolore a réussi à offrir une victoire à ses partisans samedi soir.



Lors de l’entraînement matinal, les joueurs des Canadiens avaient affirmé que la bataille des unités spéciales jouerait fort possiblement un très grand rôle dans l’issue de la rencontre de samedi soir. Il faut croire qu’ils savaient de quoi ils parlaient parce qu’elle a été déterminante dans leur victoire de 4 à 2 sur les Bruins de Boston.

Faisant à la face à la formation qui occupait le premier rang de la Ligue en avantage numérique, Montréal n’était pas piqué des vers dans cette catégorie non plus, se retrouvant seulement deux rangs plus bas. Mais la troupe de Michel Therrien s’est légèrement compliqué la tâche lors du premier en se voyant octroyer trois punitions coup sur coup, ce qui aurait pu ouvrir les écluses chez leur adversaire après qu’il en ait profité dans les deux premières minutes de jeu du match.

« Nous avons connu une première période difficile. Ils avaient le momentum en début de match puisque nous avons eu trois punitions qui ne nous ont pas aidés », souligne Tomas Plekanec, qui a inscrit le premier but des siens en début de deuxième période, lors d’une supériorité numérique. « Nous devions mettre ça derrière nous et repartir à nouveau. Ce que nous avons fait. Je crois que nous avons par la suite bien joué en deuxième et en troisième période. »

Si les Canadiens ont été en mesure de se ressaisir après ce début de match et de rester disciplinés, ce sont les Bruins qui ont eu quelques difficultés à le faire par la suite, principalement David Krejci qui a effectué pas un, pas deux, mais plutôt trois séjours au cachot en cours de partie. Déjà témoin d’un but des Montréalais alors réfléchissait à une punition en début de deuxième période, la dernière pénalité qu’il a reçue a été décisive dans l’issue de la rencontre puisque c’est lorsqu’il purgeait deux minutes suite à un double-échec que David Desharnais a marqué l’éventuel but vainqueur, avec 1:08 à écouler en troisième période.

« Ce n’était pas sa meilleure punition, mais en même temps, nous sommes restés concentrés durant toute la rencontre », atteste Desharnais, qui a été nommé première étoile de la rencontre après avoir été l’auteur du but vainqueur dans une deuxième rencontre consécutive. « Nous avions faim, nous voulions marquer ce gros but et nous avons été capables de le faire. »
Faits saillants de la rencontre

Alors que la rencontre qui a été ponctuée de quelques séquences qui ont nécessités des reprises vidéos – dont lorsque la contestation de Claude Julien a permis d’annuler un but de Brendan Gallagher en début de troisième période – le Tricolore aurait pu baisser les bras après cette déception. Mais ce fut tout le contraire. Recevant des contributions de différents individus et des buts provenant de trios différents, l’équipe locale a réussi à revenir de l’arrière et démontré qu’elle était capable de s’adapter à ce type de situation qui n’est pas survenu souvent depuis le début du calendrier.

« C’est ce qui arrive quand vous utilisez quatre trios. Nous avions beaucoup d’énergie et nous avions déjà prouvé que nous étions une bonne équipe en troisième période. Nous étions confiants avant d’amorcer cette période et je crois que nous l’avons prouvé », laisse entendre Mike Condon, qui a remporté une troisième victoire en quatre opportunités cette semaine en l’absence de Carey Price. « C’était la première fois que j’étais devant le filet alors que nous tirions de l’arrière avant de débuter la troisième période. Mais nous avons été acharnés et c’était spécial. Demain je vais pouvoir savourer ma journée de congé. »

Après une semaine où il a récolté sept points sur une possibilité de huit en l’espace de sept jours et ce, pendant que le meilleur gardien sur la planète soigne une blessure, le Tricolore aura mérité son congé de dimanche.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Faits saillants: Bruins @ Canadiens
La force tranquille
Les Canadiens dévoilent leur chandail pour la Classique hivernale de la LNH Bridgestone 2016 Contribution collective
Une question de confiance

En voir plus