Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Thompson: « C'est un honneur pour moi d'être un père »

Nate Thompson ne saurait être plus fier de son fils de quatre ans, Teague, de sa joie de vivre et de son énergie débordante qui le font sourire

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Qu'est-ce que Nate Thompson aime le plus de la paternité? Absolument tout.

Son fils de quatre ans, Teague est sa plus grande fierté.

« C'est un honneur pour moi d'être un père. De voir à quel point il a grandi, de pouvoir lui parler et admirer à quel point il est drôle avec toutes ses petites manies. Juste être près de lui et de pouvoir passer du temps de qualité avec lui, c'est quelque chose de spécial. Je me réveille tous les jours avec le privilège d'être son père, » racontait Thompson au cours d'une récente conversation depuis sa résidence de l'entre-saison dans le sud de la Californie. 

Ses propos prennent tout leur sens quand on visite la page Instagram du vétéran de 12 saisons dans la LNH (@nthompson44), qui est remplie de moments mémorables qu'ils ont partagé ensemble au fil des années. C'est vraiment mignon.

Teague ne vit pas avec Thompson à temps plein, toutefois. Il réside au Minnesota avec sa mère, Cristin.

Cela rend simplement chacune des visites encore plus précieuses. Leur rencontre la plus récente n'y fait pas exception. Thompson et sa femme, Sydney, on prit la route pour l'état de l'Étoile du Nord afin d'ajouter une touche spéciale à l'anniversaire de Teague.

« Teague s'intéresse vraiment aux serpents en ce moment. On est allé au zoo. Vingt de ses amis se sont joints à nous. Ils ont presque tous le même âge, vous pouvez donc vous imaginer qu'il y avait beaucoup d'énergie là dedans. Un naturaliste est venu à notre rencontre avec un serpent et une grenouille. Les enfants les ont touchés et le naturaliste leur a donné des détails. Teague a adoré. Ils ont tous aimé l'expérience. Il y avait beaucoup de cadeaux et de la nourriture et des gâteaux et toutes les choses qui vont avec l'anniversaire d'un enfant célébrant ses quatre ans. Il m'a donné un cadeau pour la fête des Pères avant mon départ. Il l'avait fait lui-même pour moi, » racontait Thompson.

Thompson a savouré l'expérience de voir Teague si enthousiaste pour cette journée spéciale. La sociabilité de Teague ne cesse de l'impressionner.

« C'est un enfant tellement heureux. Il est assurément un de ces jeunes qui ont le cœur sur la main. Il veut simplement s'amuser autant que possible. Il veut jouer. Il a beaucoup d'amour à donner aussi. Il veut que tout le monde se sente à l'aise. Quand il était avec ses amis à son anniversaire, il s'est assuré de parler à chacun d'être eux à leur arrivée. Tous les enfants de quatre ans ont des hauts et des bas, évidemment, mais c'est vraiment un bon garçon. On le voit déjà. Je suis un fier papa », révélait Thompson.

Sydney est une fière belle-maman elle aussi, selon l'athlète originaire d'Anchorage en Alaska, maintenant âgé de 34 ans. Elle a accueilli le rôle de co-parent à bras ouverts.

« Cristin est la mère de Teague et le sera toujours, mais Sydney est comme sa maman en boni. Elle l'adore. Il a beaucoup de plaisir avec elle. Parfois, quand je vais le voir et que je suis seul avec lui, il me demande 'Où est Sydney?' Il l'aime lui aussi. On est une grande famille heureuse. On est en 2019 et il y a plusieurs situations comme celle-ci avec le coparentage. C'est un processus. Le plus important, c'est que Teague sache à quel point nous l'aimons tous. En réalité, c'est possible qu'il reçoive encore plus d'amour que la plupart des autres jeunes puisque la dose est doublée. C'était tellement plaisant d'être avec lui pour son anniversaire et de pouvoir rencontrer ses amis. Ça nous permet de le voir heureux dans son petit monde à lui, » disait Thompson.

En fin mars, le duo a vécu une autre visite mémorable alors que Teague s'était rendu à Winnipeg puisque le Canadien était en ville pour un match crucial contre les Jets en vue de maintenir l'espoir d'accéder aux séries éliminatoires.

Comme Thompson l'avait indiqué sur Instagram suite à la victoire de 3-1 des siens, Teague c'est avéré être le porte-bonheur du club au Bell MTS Place. 

« À plusieurs reprises durant le match je me disais 'je sais que Teague me regarde en ce moment, je sais qu'il me regarde en ce moment.' Il adore me regarder durant l'échauffement et quand je lui envoie des rondelles. J'adore le voir aux matchs. Le voir après la rencontre, et surtout de voir à quel point il est excité de faire un tour dans le vestiaire pour allez voir les gars, j'apprécie chacune des ces secondes, » disait Thompson.

Bien que ces rencontres soient difficiles à organiser durant la saison, Thompson et Cristin s'arrangent pour que tout fonctionne.

« J'essaie de l'inviter aux matchs sur la route quand on est près de chez lui. Il vient me visiter une fois de temps en temps aussi. Il grandit de plus en plus, donc c'est plus facile pour lui de voyager. On essaie simplement de maximiser le temps où on peut le voir le plus possible. Pendant l'été, j'essaie de le voir une fois par mois. La saison prochaine, on va créer un horaire afin qu'il puisse venir faire un tour au Centre Bell. Je sais qu'il va adorer, » disait Thompson.

Un futur lanceur ?

Teague est encore plutôt jeune, mais il montre déjà des signes de potentiel athlétique. Faites défiler jusqu'à la quatrième publication dans la publication Instagram plus bas pour voir une vidéo de son bras canon. Thompson a peut-être un futur lanceur sous son nez !

🥇⭐️

A post shared by Nate Thompson (@nthompson44) on

« C'est plutôt fou, non ? Il est à au moins 20 pieds du marbre. J'aimerai qu'il joue au hockey et il aime le hockey, mais le baseball est peut-être son sport. Il avait trois ans à ce moment. Ce n'est pas normal pour un enfant de trois ans de lancer une balle aussi fort. C'est tout un athlète. Je lui donne ça, » évaluait Thomson.

Se lancer la balle est une des choses que Thompson aime bien faire avec Teague, qui est constamment en mouvement.

« On aime bien être à l'extérieur. C'est un jeune assez actif, alors, que ce soit le baseball ou la lutte avec lui, on passe toujours du bon temps ensemble. Ça inclut normalement une activité, donc on ne se trompe pas avec ça, » mentionnait Thompson.

En gros, Thompson n'échangerait ça contre rien au monde.

« Quand je suis avec lui, parfois, je m'assois et je me dis simplement « Wow ! Je suis le parent de ce jeune-là. Je crois que je n'en reviendrai jamais. C'est un honneur et j'aime tout ce qui vient avec, » concluait Thompson.

En voir plus