Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Mon homme : Jessica Kohout sur Jordie Benn

La copine de Jordie Benn, Jessica, nous raconte tout ce qu'il y a à savoir à propos de leur premier rendez-vous, la barbe légendaire de son conjoint et son amour secret pour la danse

par Matt Cudzinowski. Traduit par Guillaume Ouimet. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Depuis plusieurs années, nous allons dans le vestiaire du Tricolore pour dénicher de l'information sur les gars en parlant à leurs coéquipiers. 

Toujours prêt à dévoiler des secrets sur les autres, les joueurs se sont prêtés au jeu dans notre quête pour avoir un aperçu de leur personnalité à l'extérieur de la glace. Maintenant, nous venons de réaliser que les personnes qui connaissent le mieux les joueurs sont leurs tendres moitiés. Nous avons donc recontré la copine de Jordie Benn, Jessica Kohout, pour apprendre qui se cache vraiment derrière le défenseur de 30 ans.

Depuis combien de temps êtes-vous ensemble Jordie et toi?

JESSICA KOHOUT : Nous nous sommes rencontrés il y a sept ou huit ans, et je pense que nous avons commencé à nous fréquenter six mois après. 

Comment avez-vous fait connaissance?

JK : Je revenais tout juste de l'école et je travaillais dans un restaurant de sushis situé tout près de l'hôtel W. Son frère, Jamie, jouait avec les Stars et Jordie jouait pour l'équipe d'Austin. Il était rappelé parfois et venait visiter son frère, qui habitait à l'hôtel. Ils venaient toujours manger au restaurant où je travaillais. Ils sont arrivés un jour et Jordie a demandé à son frère qui j'étais. C'est comme cela que l'on s'est rencontré. 

Te rappelles-tu de ce que vous avez fait lors de votre premier rendez-vous?

JK : C'était assez bizarre, car Jordie et moi étions amis avant de se fréquenter. Nous sommes allés à une double date une fois mais je ne compte pas cela comme notre premier rendez-vous. La première fois, c'était à un restaurant. Nous sommes allés chez Eddie V's, un restaurant de fruits de mer et de viande dans le centre-ville de Dallas. C'était vraiment super. Il a appelé sa mère durant le souper, alors nous lui avons parlé pendant 20 minutes! C'était vraiment une belle soirée.

Finally made it to the top �� #Montreal #MontRoyal

Une publication partagée par Jessi Kohout�� (@koho8) le

Même si vous étiez amis avant ce rendez-vous, est-ce que Jordie était nerveux ce soir-là?

JK : Non pas trop durant le souper. Quand nous avons appris à se connaître en tant qu'amis, il était toujours le plus calme. Je connaissais son frère avant, alors quand ils venaient ensemble au restaurant, Jordie était toujours le plus calme et c'était plus difficile de lui parler. Il s'assoyait et demeurait tranquille, donc je parlais davantage avec Jamie. Un jour, il a pris son courage à deux mains et il a commencé à me parler.

Qu'as-tu préféré de Jordie quand vous vous êtes rencontrés?

JK : Avant même qu'il ne place un mot, c'était probablement à quel point il était calme. C'était un mystère. Pourquoi cet homme était si tranquille? Jamie était tout le contraire, plus flamboyant. Je ne connaissais rien de Jordie. Il a un grand sens de l'humour, il est tellement gentil. Je dirais probablement que c'est sa personnalité. Après six mois de fréquentation, je lui ai dit «Tu devrais laisser pousser tes cheveux. Ce serait fantastique. Tu devrais aussi laisser pousser ta barbe. Ce serait beau.» Évidemment, il m'a écouté et c'est devenu son trait principal maintenant, cette barbe. J'essaye présentement de le convaincre de se faire un chignon. Je pense que ce serait ses principaux attributs masculins.

Alors tu es la personne responsable pour sa barbe?

JK : Absolument! S'il te dit le contraire un jour, il est dans le champ. Je vais définitivement prendre tout le crédit pour sa barbe. Depuis le début, je lui ai dit «Tu as tellement une mâchoire forte, tu devrais laisser pousser cette barbe. Voyons simplement jusqu'où cela se rendra.» Sa barbe est son trait principal maintenant, alors quand il a dû la raser à cause d'un pari du Super Bowl perdu avec Tyler Seguin, ce fut probablement le pire jour de nos vies. 

Est-ce qu'il y a eu une période d'ajustement pour la barbe même si tu étais celle qui la recommandait?

JK : Je l'adore. J'aime bien un homme masculin et c'est exactement ce qu'est Jordie. Il a toujours été un fanatique des tâches extérieures et il est très débrouillard. Il ressemble beaucoup à son père. J'ai simplement cru que la barbe lui irait bien. Ça lui a pris du temps pour s'habituer, évidemment, mais une fois qu'elle a poussé il est vite tombé en amour avec sa barbe.

New year, same bae �� #nye #montreal

Une publication partagée par Jessi Kohout�� (@koho8) le

Est-ce que Jordie est bon pour se rappeler des dates importantes (anniversaires, fêtes, etc.)?

JK : Nous en sommes tous deux venus à la conclusion que les anniversaires n'ont pas trop d'importance tant qu'il n'y a pas de mariage d'impliqué, alors nous ne célébrons pas réellement ce type de choses. J'adore les fêtes, donc je lui arrange toujours quelque chose de spécial. Pour la mienne, il est souvent sur la route, donc ça lui laisse du temps pour planifier quelque chose. La Saint-Valentin par contre, il ne s'en souvient jamais. 

Même les joueurs les plus durs ont un petit côté doux. Il doit être romantique, non?

JK : Il est un amour. Tout le monde l'apprécie et remarque à quel point il est aimable. Romantique, je ne dirais peut-être pas, mais il est vraiment attentionné avec moi. Plusieurs personnes disent cela de son style de jeu aussi. Après les matchs, je lui demande souvent «Pourquoi n'as-tu pas frappé tel joueur?» J'essaye toujours de le renforcir un peu, mais il est un bien gentil gaillard sur la glace.

Comment Jordie se débrouille-t-il dans une cuisine?

JK : Il est le roi du barbecue et je m'occupe du reste. Il sait faire une excellente salade César aussi. Il s'agit d'une recette de famille et elle est tellement bonne, meilleure que n'importe laquelle des salades César que j'ai mangé dans ma vie.

Maintenant que vous êtes les parents d'un chien, comment dirais-tu que Jordie se débrouillerait avec des enfants un jour?

JK : Je crois qu'il serait définitivement le préféré. Si nous sommes assez chanceux un jour pour avoir des enfants, je pense qu'il sera celui qui leur donnera des biscuits en-dessous de la table et je devrai être stricte. Je crois que je suis plus relax, moins coincée. Au niveau de la discipline, j'aime faire les choses à ma façon. Lui, il est un peu un rebelle. Il a définitivement ruiné les chiens, ils vont toujours vers lui avant de venir à moi. Je dois constamment dormir sur le divan parce que les chiens vont se coucher avec lui dans notre lit. C'est la raison pour laquelle j'ai des problèmes de dos!

Got my buddy back #juice

Une publication partagée par Jordie Benn (@jordiebenn) le

Nous savons que Jordie considère le Texas comme sa maison maintenant. Comment se débrouille-t-il à la danse en ligne ou au Texas Two-Step?

JK : Il est terrible. J'essaye constamment de lui apprendre, mais il n'est juste pas fait pour cela. Je crois encore qu'il y a de l'espoir pour lui. Il aime secrètement danser. Si j'arrive à le décoincer un peu, peut-être qu'il y arrivera. Il me surnomme «Paparazzi» car j'essaye toujours de le photographier en train de danser. Si je laisse mon téléphone dans ma sacoche, il n'hésitera pas à se déhancher.

Est-ce que Jordie va bien dans un chapeau de cowboy?

JK : Je ne me rappelle pas où les gars étaient, mais ils ont été magasiner des chapeaux ensemble et depuis ce temps Jordie adore son chapeau de cowboy. Je trouve qu'il est vraiment beau dans un chapeau de cowboy.

Est-ce que Jordie est davantage «Cowboy décontracté» ou «Chic Montréal»?

JK : Je dirais «Cowboy décontracté» évidemment.  

Les jeans serrés sont assez populaire à Montréal. Est-ce qu'il paraît bien dans une telle paire?

JK : Oh non, vraiment pas! J'ai déjà essayé de lui acheter une paire de jeans serrés pour Noel et ce ne fut pas un grand succès. Le plus loin qu'il ira c'est dans une coupe «bottes». C'est difficile avec lui car ses cuisses sont tellement massives. Ce n'est pas évident de lui trouver une paire de jeans serrées qui lui font bien.

Tu es native du Texas. Considères-tu Jordie comme un vrai texan également?

JK : Il est ce qui s'y rapproche le plus, je dirais. Je ne l'ai pas encore entendu dire le mot «y'all», mais je dirais que dès que ce sera fait, il sera un vrai de vrai texan. 

Aimes-tu autant la Chevrolet de Jordie que lui?

JK : J'adore Sweaty Betty. Je l'adore. J'aime me promener à Dallas dans sa voiture.

En voir plus