Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Mon cher Peter, c’est à ton tour…

par Staff Writer / Montréal Canadiens

EDMONTON – Peter Budaj aura la chance d’affronter ses ennemis préférés.

Bien que ce ne soit pas son anniversaire, Peter Budaj pourra de nouveau affronter la formation contre laquelle il a connu le plus de succès depuis son arrivée dans la LNH : les Oilers d’Edmonton.

En 23 rencontres en carrière contre la formation albertaine, le gardien slovaque a présenté un dossier de 13-6-3. Ses 13 victoires contre les Oilers représentent un sommet personnel. Effectuant un rare départ - son cinquième depuis l’arrivée de 2012 - Budaj peut compter sur l’appui de ses coéquipiers pour lui rendre la vie la plus facile possible.

Budaj se dresse

Josh Gorges, qui avait également mangé son pain noir, à son arrivée à Montréal en 2007, en agissant comme spectateur plus souvent qu’à son tour, comprend pleinement la situation du numéro 30 des Canadiens.

« Nous voulons nous assurer que nous sommes à notre meilleur devant lui, parce que nous savons à quel point ce n’est pas facile de ne pas jouer puis de sauter dans la mêlée et que l’on s’attende que l’on soit à notre mieux », d’indiquer Gorges. « Nous voulons nous assurer de bien jouer devant lui. Que ce soit Peter ou Carey devant le filet, nous devons être meilleurs pour protéger le devant de notre filet et dégager ces deuxièmes et troisièmes opportunités. Buds est un gardien talentueux et nous avons pleinement confiance en lui qu’il connaîtra un bon match et qu’il va le remporter pour nous. »

Budaj effectuera ainsi une première sortie depuis le 26 février contre les Panthers de la Floride alors que les Canadiens avaient baissé pavillon par la marque de 4 à 2. Il tentera de mettre un terme à une séquence personnelle de trois revers consécutifs; sa dernière victoire remontant au 15 janvier alors qu’il avait permis au Tricolore de disposer des meneurs de la Conférence de l’Est, les Rangers de New York, par la marque de 4 à 1 en repoussant 28 des 29 tirs dirigés en sa direction.

« Buds prend beaucoup de tirs. Il connaît la situation dans laquelle il se trouve », d’expliquer Max Pacioretty, à propos de Budaj qui a notamment dû patienter 10 matchs entre deux départs au cours de la saison. « Il n’a pas disputé beaucoup de matchs cette saison. Il travaille fort lors des entraînements, il reste longtemps sur la glace lors des entraînements. C’est bien, lorsqu’il a la chance de jouer, de lui procurer une victoire. »

Lui qui agira comme spectateur jeudi soir au Rexall Place que pour une dixième fois cette saison, Carey Price est cependant toujours aux premières loges pour regarder l’extraordinaire éthique de travail de son partenaire devant le filet.

« Peter est vraiment un bon gars. Il travaille vraiment fort. Lorsque tu vois un gars comme lui travailler aussi fort, cela te force à travailler encore plus », d’admettre Price, qui devrait disputer son 59e match de la campagne samedi à Vancouver. « Il est un si bon coéquipier. Il a été incroyable pour nous tout au long de l’année. Il est vraiment bon avec les gars lors des entraînements. C’est difficile pour un gars lorsque tu joues si peu, mais il apporte une telle énergie positive. Vous savez comment il est. »

Nous, oui. Les Oilers ne penseront peut-être pas la même chose après la rencontre.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En rafale - 8 mars
Entente de trois ans pour Patrick Holland
Dans le calepin - 7 mars 2012

Leblanc et Engqvist à Hamilton

Un match en deux temps
 

En voir plus