Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Miser sur la jeunesse

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – À écouter Marc Bergevin, la saison 2015-2016 des Canadiens se déroulera sous le signe de la jeunesse.

Au lendemain de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le directeur général a pris la parole devant les journalistes réunis au Complexe sportif Bell de Brossard, pour faire le point sur les différents mouvements de personnel qu’il a effectuées.

S’il a tenu un rôle relativement effacé par rapport à la folie que représente le 1er juillet dans la LNH, Bergevin rappelle qu’il faut s’armer de prudence, particulièrement lors de cette journée.

«Quand on regarde dans l’histoire de la LNH, les plus grosses erreurs ont été faites tôt au mois de juillet. Les pires contrats, des gars qui ont sous-performé. Il y a de bonnes aubaines, mais les plus grosses erreurs ont aussi été faites en cette journée. Il faut être très prudent», mentionne Bergevin, qui a conclu une transaction, quatre signatures et une prolongation de contrat depuis que midi a sonné le 1er juillet. «Est-ce que j’en ai fait? C’est à vous de me le dire.»

C’est pour cette raison que le patron du Tricolore a décidé de miser sur les atouts qu’il a déjà à sa disposition, mettant l’emphase sur l’importance du développement des jeunes pour la prochaine campagne. Avec les départs de Sergei Gonchar, Mike Weaver, Manny Malhotra et Brandon Prust, l’alignement des Canadiens ne compte maintenant que quatre joueurs de 30 ans ou plus.

« Il y aura toujours de la place pour les jeunes. Tu peux rendre ton équipe meilleure de trois façons. Un échange, un agent libre et le repêchage. Demandez à n’importe quel directeur général et il vous dira que la meilleure de ces façons, c’est de développer nos jeunes et de les amener au prochain niveau», souligne Bergevin qui a notamment prononcé les noms de Scherbak, McCarron, Andrighetto, avant d’ajouter que la liste était bien plus longue. «Notre travail est de toujours garder l’oeil ouvert pour rendre notre équipe meilleure. Mais en même temps, c’est la raison pour laquelle il y a un repêchage chaque année. À un certain moment il faut regarder ce qu’on a. Et on compte bien donner une chance à nos jeunes de nous montrer ce qu’ils peuvent faire. »

S’il a fait l’acquisition de George Holloway, Mark Barberio et Joel Hanley, trois joueurs qui ont paraphé des ententes d’un an à deux volets, Bergevin a aussi décidé d’offrir une prolongation de contrat de deux saisons au défenseur Greg Pateryn, en plus de s’entendre avec Christian Thomas. Son plus gros coup de la journée a toutefois été de procéder à une transaction, envoyant Prust aux Canucks de Vancouver en retour de Zack Kassian et d’un choix de cinquième ronde pour le repêchage de 2016.

« Chaque année, les combats sont de moins en moins présents dans la LNH. Le sport est en évolution. Il faut voir si Zack [Kassian] a ça en lui, mais en même temps, le sport change et il faut être capable de suivre la vitesse du jeu. On verra ce qui arrivera», a expliqué Bergevin au sujet de l’ancien homme fort du Tricolore, qu’il a chaleureusement remercié avant le début de son point de presse.

Si beaucoup de partisans ont sourcillé à l’annonce de la transaction, ne connaissant pas vraiment Kassian puisqu’il a évolué avec les Canucks au cours des quatre dernières saisons, Bergevin assure que le jeu en vaut la chandelle et qu’il faut se donner du temps avant de juger. Le nouveau numéro 8 des Canadiens compte 198 matchs d’expérience dans la LNH, au cours desquels il a amassé plus de 300 minutes de pénalités.

« Quand tu fais un échange, il y a toujours un risque, mais il faut regarder le potentiel. On sait qu’au niveau de la constance et de la stabilité, il n’est peut-être pas là », admet Bergevin au sujet du 13e choix total du repêchage tenu à Montréal, en 2009. « Par contre, c’est le cas pour bien des joueurs. Il a seulement 24 ans. S’il atteint son plein potentiel, nous avons possiblement déniché tout un joueur pour bien des années. C’est ce qu’on espère. Ça va être à lui de nous prouver que nous avions raison et qu’il sait ce qu’il doit faire pour avoir une belle carrière dans la LNH. »

Si Marc Bergevin s’est entendu avec quelques agents libres avec restriction au cours de la dernière semaine, il reste encore à trouver un terrain d’entente avec l’attaquant Alex Galchenyuk, à qui les Canadiens ont fait une offre qualificative.

« Rien n’a vraiment changé dans ce dossier, mais nous sommes confiants d’en arriver à une entente d’ici peu », a mentionné le directeur général du Tricolore, avant de parler du développement du premier choix de sa formation à l’encan de 2012, tantôt joueur de centre, tantôt ailier. «Centre est une position difficile. C’est plus long de développer un gardien, mais c’est aussi long de développer un centre. Tu dois être responsable dans les trois zones. »

« J’espère qu’il deviendra un centre, mais je ne peux pas en avoir la certitude aujourd’hui », a poursuivi Bergevin. « Je souhaite de tout cœur qu’il devienne un bon joueur de centre. Je n’écarte pas cette possibilité, loin de là. »

Il reste donc encore bien des dossiers à régler pour Marc Bergevin avant la prochaine saison.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
 Marc Bergevin en vrac
Un nouveau départ 
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat d'une saison avec l'attaquant Christian Thomas 
Contrat d'un an à deux volets pour l'attaquant George Holloway 
Contrat d’une saison pour le défenseur Mark Barberio. 
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat d'une saison avec le joueur autonome Joel Hanley 
Les Canadiens acquièrent Zack Kassian et un choix de 5ème ronde en 2016 des Canucks de Vancouver en retour de Brandon Prust 

En voir plus