Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Reilly : Mettre la barre haute

Mike Reilly espère jouer un rôle clé sur le jeu de puissance des Canadiens la saison prochaine

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Mike Reilly est de retour à Montréal pour quelques jours à la recherche d'un logement pour la prochaine saison et pour faire le suivi avec le personnel d'entraînement des Canadiens au Complexe sportif Bell.

C'est une occasion pour le défenseur de 25 ans de passer du temps à explorer la ville avant de retourner dans son Minnesota natal, où il passe ses étés à s'entraîner.

Ses partenaires d'entraînement sont les joueurs de la LNH James Van Riemsdyk, Jake Gardiner et Brock Nelson. Bref, Reilly est en bonne compagnie.

«On se pousse très fort, a déclaré Reilly, qui a disputé 19 matchs avec les Canadiens la saison dernière et a récolté huit passes après avoir été acquis de l'équipe de sa ville natale, le Wild, le 26 février. 

«Le père de Jake a un entrepôt qui était vide dans les Twin Cities, donc nous avons amené notre équipement là-bas. On a tout ce dont on a besoin. Il n'y a que nous là-bas.»

Reilly n'a certainement pas manqué de motivation à l'approche de la saison morte après avoir vu son temps de glace moyen passer de 12:21 par match en 38 sorties avec le Minnesota à 20:12 avec les Canadiens.

Le produit de l'Université du Minnesota espère obtenir une charge de travail similaire au début de la campagne 2018-2019.

«Je pense que j'ai adopté cette approche pendant l'été, je veux obtenir le même nombre de minutes. C'est là où je veux être. Je suis plus dans le jeu. Je joue dans plus de situations et j'ai plus souvent la rondelle sur mon bâton, a déclaré Reilly, impatient de prouver sa valeur lors de sa première saison complète à Montréal.

«J'ai de grandes attentes. Je pense que je peux construire sur ce que j'ai fait le dernier mois et demi.»

Ça inclut de faire la différence lorsque les Canadiens ont l'avantage d'un homme.

«Je sens que je peux aider le jeu de puissance et l'amener là où il doit être, a mentionné Reilly, qui a obtenu un temps de glace moyen de 1:40 par match en avantage numérique avec le Tricolore la saison dernière.

«Je pense que je peux faire de bonnes choses, aider cette équipe et être capable de produire aux deux extrémités de la glace.»

Avec cet objectif en tête, Reilly peaufine son jeu à la patinoire de l'école secondaire locale, travaillant sur à peu près tout, de son lancer à la récupération de rondelle.

Il participe également pour un deuxième été consécutif à Da Beauty League, une ligue locale 4-contre-4 réunissant plusieurs des meilleurs joueurs de la région.

«La semaine dernière, c'était mon premier match et il y avait 50 personnes qui attendaient à l'extérieur de la patinoire avant et après le match. C'était plein à craquer. Pour l'été, c'est assez incroyable, a expliqué Reilly. 

#Canadiens ❤ @mikeyreilly5 @canadiensmtl 😍 @walserautogroup

Une publication partagée par Da Beauty League (@dabeautyleague_official) le

«Beaucoup de gens regardent. Ce n'est pas comme un entraînement à midi avec personne dans les gradins. Ça devient de plus en plus compétitif à mesure que le jeu progresse.»

Reilly renouera avec la compétition très bientôt, mais il ne tiendra rien pour acquis au début du camp d'entraînement.

«Je veux faire une bonne première impression. C'est un peu comme si j'étais un nouveau joueur. Je sais que je peux faire une différence dans cette équipe. J'espère que j'aurai un bon départ et que l'équipe pourra aller dans la bonne direction dès le début», a conclu Reilly.

En voir plus