Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Mener par l’exemple

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BUFFALO – Les performances et le leadership d’Andrei Markov sont des raisons importantes derrière les succès du Tricolore, qui connait ses meilleurs moments de la saison.



À l’approche du match de mercredi face aux Sabres, les joueurs des Canadiens voulaient éviter de tomber dans le fameux piège, qui était de prendre à la légère la dernière équipe au classement général de la LNH. Comme ils l’ont fait souvent dernièrement pour retrouver le sentier de la victoire, ils ont utilisé leur arme de prédilection, l’avantage numérique. Et ils l’ont fait à la perfection, trouvant le fond du filet à deux reprises en pareille situation, et leur général à la ligne bleue a continué de mener le bal comme il l’a fait si souvent depuis le début de sa carrière.

« Peut-être que c’est parce que nous tentons de jouer de manière plus simple sur la route qu’à la maison. Jusqu’à présent ça a fonctionné et nous devons continuer de faire comme ça », explique Markov au sujet des succès en supériorité numérique de son équipe sur les patinoires adverses, qui est classé justement premier dans la LNH dans cette catégorie. « Les cinq gars sur la patinoire doivent travailler ensemble et doivent s’aider pour bien bouger la rondelle et pour marquer des buts. »

Si le défenseur russe est modeste et ne veut pas trop s’éterniser sur ses performances personnelles, ses coéquipiers n’ont aucune difficulté à le faire à sa place puisque ses résultats inspirent justement le reste du Tricolore sur la patinoire. Toujours bien placé pour leur venir en aide, autant en défensive qu’en offensive, comme en témoignent les trois autres points qu’il a ajoutés à sa fiche mercredi, c’est la confiance tranquille de Markov qui impressionne et qui fait que la panique ne s’empare pas des membres du bleu-blanc-rouge sur la glace.

« Il est une grosse partie de notre équipe. Il n’y a aucun doute là-dessus » admet Carey Price, au sujet de Markov, qui a été le joueur le plus utilisé dans la rencontre avec un temps de jeu de 27:37. « Il est fort, du type silencieux, mais il amène définitivement cette expérience et ce leadership dans notre vestiaire. Il est une partie importante de notre avantage numérique et quelqu’un de très fort défensivement. »

Comme un bon vin, le défenseur de 34 ans ne cesse de s’améliorer avec l’âge, lui qui a prouvé être maintenant complètement rétabli des nombreuses blessures dont il a été victime au cours des dernières années. C’est pour cette raison que Michel Therrien n’a pas peur de l’utiliser à outrance et dans toutes les situations de jeu possibles. Sachant que son expérience est un atout important, l’entraîneur-chef du Tricolore ne peut que lever son chapeau lorsqu’il voit son défenseur continuer de mystifier autant ses coéquipiers que ses adversaires soir après soir.

« Andrei joue du hockey inspiré. Il est en excellente condition physique. Il met tellement d’efforts au gymnase et ça parait dans son jeu », confie Therrien au sujet de celui qui a obtenu la première étoile au terme de la victoire des siens. « Encore ce soir, il a joué un match extraordinaire. Il a une belle vision du jeu et une bonne compréhension de l’ensemble. »

Alors que plusieurs avaient des doutes dernièrement sur le Tricolore, principalement en raison de leur séquence où ils n’ont obtenu que deux victoires en huit rencontres, les vétérans comme Markov se sont levés et pris le taureau par les cornes. Les choses vont vite au hockey, mais le numéro 79 démontre encore qu’il est capable de ralentir le jeu et d’être tout un chef d’orchestre encore à son âge.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Commentaires d'après-match
Faits saillants: Canadiens vs. Sabres
Sommaire
Le jeu des chiffres - 27 novembre 2013

En voir plus