Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Mea Culpa

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – La poussière est retombée après la rencontre survoltée de samedi contre l’Avalanche et c’était l’heure des constats à l’entraînement lundi matin.

Ayant connu une rare soirée plutôt difficile au bureau, P.K. Subban était prêt à se remettre en selle, alors qu’il formait une paire avec le vétéran Josh Gorges.

«Je n’ai pas joué mon meilleur match, mais parfois ces choses là arrivent  et il faut passer au travers », a avoué Subban. «Au final, j’ai joué seulement 82 matchs dans cette ligue et c’est pour ça que je me considère chanceux d’avoir des vétérans autour de moi qui ont beaucoup d’expérience pour s’assurer que je demeure positif.»

S’il y en a un qui est déjà passé par là, c’est bien Carey Price. Après une saison où il a dû jouer les seconds violons derrière Jaroslav Halak, le jeune gardien a prouvé qu’il pouvait rebondir en enregistrant une saison record en 2010-2011.

«Je crois que c’est un exercice d’humilité. C’est un joueur talentueux et ça ne fait aucun doute que P.K. va rebondir. C’est un processus d’apprentissage», a tenu à rappeler Price. «C’est un jeune défenseur dans cette ligue et ce n’est pas un endroit toujours facile pour apprendre des leçons. Jusqu’ici, il fait un travail formidable. »

De son propre aveu, Price en est un qui a aussi connu une soirée de travail difficile samedi dernier. Mais le gardien de 24 ans assure que le processus d’apprentissage est en marche et que des matchs comme ceux-là ne peuvent que faire passer un message.

«C’est dur d’apprendre dans la meilleure ligue au monde. Il va y avoir des erreurs, c’est inévitable. En autant que tu sais pourquoi c’est arrivé et que tu essaies de ne pas répéter l’erreur, c’est ça l’important», a expliqué Price avant d’enchaîner sur son propre entraînement de la journée.

«J’ai travaillé principalement sur le positionnement de mon bâton et entre mes jambières parce que j’ai accordé plusieurs buts entre mes jambes. En espérant que ces petits détails vont payer demain », a mentionné le gardien.

Celui qui a été le compagnon de Subban à la ligne bleue pendant un bon moment, Hal Gill, explique pour sa part qu’au hockey, tout est une question de confiance.

«Nous savons que nous devons nous concentrer sur la défensive, mais encore plus important, nous devons mettre l’emphase sur la qualité de notre exécution. Il faut éliminer les hésitations et les jeux incertains où on ne s’implique pas à 100%. Nous devons avoir confiance en ce que nous faisons», a lancé le vétéran qui disputera son 1000e match dans la LNH jeudi. «Et cette confiance, elle se bâtit par des victoires et les victoires proviennent de cette confiance alors il faut travailler là-dessus dès maintenant. Jacques [Martin] le dit tout le temps – tout est une question de processus.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Votez pour le Jeu de la semaine
Plein feux sur... Michael Cammalleri
Les deux font la paire
Une soirée bien spéciale
En voir plus