Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Loin de l'infirmerie

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL - Se tenir loin de l'infirmerie était une priorité pour Brandon Prust en 2014-2015. Il a réussi bien plus que ça.

Depuis son arrivée à Montréal, Brandon Prust avait été contraint à rater des matchs lors de deux saisons, n'y disputant que 90 sur une possibilité de 164. Puis, en 2014-2015, il a disputé une saison complète pour une troisième fois seulement au cours de sa carrière de huit saisons. Ça lui a permis d'accumuler un total de 18 points, faisant de cette campagne sa deuxième plus prolifique en carrière et sa meilleure depuis qu'il est arrivé dans la ville aux cent clochers.

Évoluant principalement à l'aile droite aux côtés de Lars Eller et de Jiri Sekac, avant que ce dernier soit échangé, Prust a cumulé en 2014-2015 quatre buts et 14 mentions d'aide, son plus haut total depuis sa spectaculaire saison de 29 points à New York en 2010-2011. Non seulement a-t-il obtenu une récolte intéressante en saison régulière, ça a également été le cas en séries éliminatoires. Malgré une anémie avouée au chapitre des buts marqués par sa formation, Prust a quand même su tirer son épingle du jeu, amassant quatre points dont trois passes en seulement 12 matchs. Ces points ont d'ailleurs valu à l'ailier de 31 ans de se hisser à égalité au sixième rang des pointeurs du Tricolore, à égalité avec des joueurs comme Alex Galchenyuk et Tomas Plekanec.

Si Prust a tout mis en œuvre pour éviter l'infirmerie, on ne peut pas en dire autant de son désir d'éviter le banc des pénalités. Pour une quatrième année consécutive, le gaillard de 6-pieds a été le joueur le plus pénalisé de sa formation, ayant réclamé le titre en 2011-2012 avec les Rangers, puis lors des trois campagnes suivantes à Montréal. Ses 134 minutes de pénalités sont en grand partie la résultante des nombreux combats livrés par le pugiliste, un des plus craints de la LNH.

En 2014-2015, Prust a livré un total de 16 combats, terminant au troisième rang de la LNH à ce chapitre, précédé seulement par Cody McLeod de l'Avalanche du Colorado et Derek Dorsett des Canucks de Vancouver. En séries éliminatoires, il a une fois de plus laissé tomber les gants contre Braydon Coburn du Lightning de Tampa Bay.

Avec une année de contrat à écouler, c'est à un Brandon Prust encore plus combattif et assoiffé que les partisans peuvent s'attendre en 2015-2016. Au grand plaisir de tous ceux qui le voient évoluer à Montréal depuis les dernières années.

VOIR AUSSI
Vers la LNH: Dustin Tokarski
Essayer Montréal c'est l'adopter
L'homme à tout faire
Apprendre à gagner
Terminer en beauté
Faire le plein de souvenirs
Savourer chaque moment
Cœur de lion

En voir plus