Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Lindgren: Jamais à court d'appui

Charlie Lindgren est reconnaissant pour les encouragements constants qu'il reçoit de nombreuses personnes spéciales qui l'entourent

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

CALGARY - Choisir un endroit où fêter un anniversaire n'est pas toujours du gâteau, mais le gardien Charlie Lindgren était vraiment très heureux de l'endroit où il se trouvait pour célébrer cette année.

Il avait bien raison de l'être après avoir été rappelé du Rocket de Laval de la Ligue américaine le weekend dernier, juste à temps pour rejoindre l'équipe pour son voyage dans l'Ouest canadien.

« Je préfère me trouver ici que n'importe où ailleurs, raconte Lindgren qui a célébré son 26e anniversaire de naissance mercredi après-midi en participant à la séance d'entraînement des siens au Scotiabank Saddledome. « Me retrouver à Calgary avec les gars est un bel endroit où passer ma fête. »

Tweet from @CanadiensMTL: Le f��t�� est sur la glace. 🎂The birthday boy is on the ice.#GoHabsGo pic.twitter.com/BpnNz22Q6m

C'est bien le cas, particulièrement après avoir trimé dur ces derniers mois pour obtenir son premier rappel de la saison 2019-2020. 

Ce n'est pas uniquement grâce à son éthique de travail que Lindgren a eu droit à une autre occasion avec le grand club. Il reconnaît qu'un grand nombre de personnes l'a aidé à garder le cap pour faire de son rêve de se retrouver à temps plein dans la LNH une réalité.

Ses parents Bob et Jennifer sont parmi ses plus grands partisans, tout comme ses frères cadets, Andrew et Ryan ainsi que son grand-père.

« Ceux qui me viennent d'abord en tête sont les membres de ma famille. Ils m'ont poussé toute ma vie et ils m'ont appuyé. J'ai la meilleure famille au monde », affirme Lindgren qui a accumulé un bilan de 7-6-2 en 16 sorties avec le Rocket cette saison. « Ils me rappellent constamment que c'est pour cela que j'ai toujours travaillé. C'est pour ça que je suis ici. C'est une reconnaissance à ma famille. Ils continuent de me motiver et de m'inspirer. Ils m'encouragent certainement à continuer. Ils sont le moteur qui me propulse. »

La copine de Lindgren, Mikkayla Johnson, joue aussi un rôle immense auprès de celui qui porte le numéro 39 avec le Tricolore, depuis qu'elle a déménagé à Montréal cette saison.

« Nous avons une excellente dynamique. Elle traverse les hauts et les bas avec moi », explique Lindgren, à propos de celle qu'il a rencontrée pour la première fois quand elle était gérante de son équipe à l'École secondaire Lakeville North au Minnesota. « Nous avons grandi dans la même ville alors je la connais depuis un bon bout de temps. Je n'ai que des compliments à son endroit. C'est sa première année complète dans le monde du hockey, mais elle aime passer du temps à la patinoire. Je ne peux pas m'en plaindre. »

Good company

A post shared by Charlie Lindgren (@charlielindgren35) on

Puis il y a l'entraîneur des gardiens et responsable de la vidéo chez le Rocket, Marco Marciano, celui responsable de travailler chaque jour avec Lindgren.

« Il a joué un rôle énorme dans mes succès », indique Lindgred avant de poursuivre sur les progrès qu'il a réalisés depuis qu'il a signé un contrat avec Montréal en mars 2016. « Si je constate le chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui, d'un point de vue technique c'est le jour et la nuit. J'ai beaucoup plus de confiance dans les aspects techniques de mon jeu. Mon esprit compétitif et ma combativité ont été mon pain et mon beurre et j'ai toujours cela. J'ai beaucoup progressé. J'ai beaucoup de chemin à faire encore, mais j'ai beaucoup de réserve et je vais continuer de m'améliorer. C'est un parcours très stimulant à traverser. »

Une partie de ce parcours est d'avoir l'occasion d'apprendre aux côtés du partant Carey Price.

Comme c'est toujours le cas, Lindgren porte une attention particulière aux moindres gestes du vétéran de 13 saisons dans la LNH.

« C'est un champion. Il est vraiment incroyable. Il est très appliqué dans la façon qu'il fait son travail chaque jour. Je le regarde à l'entraînement, après son gros match contre Vancouver et il est vraiment spécial de voir comment il travaille, affirme Lindgren. La façon qu'il peut arrêter la rondelle est amusante à observer. Tout le monde peut le voir, tout partisan de Montréal, tout partisan du travail de gardien. Simplement d'être à ses côtés me motive aussi. C'est inspirant et cela m'aide énormément. »

Cela dit, l'ancien de l'Université St. Cloud State veut profiter à fond de cette plus récente occasion.

« C'est la meilleure ligue au monde. C'est ce pour quoi j'ai travaillé toute ma vie. C'est ici que je devrais être et je veux y faire carrière, estime Lindgren. Je vais simplement continuer à travailler dur chaque jour et m'améliorer. J'aime être ici alors je veux simplement rester. »

En voir plus