Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Lindgren: « Je veux les voir remporter un Championnat national »

Charlie Lindgren espère que ce sera l'année où ses chers Huskies de l'Université St. Cloud State iront jusqu'au bout

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - L'un des bons amis du gardien de but Charlie Lindgren lui a récemment adressé une demande spéciale.

Il s'agit de son ancien coéquipier et actuel entraîneur adjoint des Huskies, Nick Oliver, de l'Université de St. Cloud State, qui lui a demandé s'il était prêt à envoyer un message vidéo d'encouragement à son ancien groupe avant les séries éliminatoires du NCHC.

Le joueur originaire de Lakeville au Minnesota n'a pas hésité une seule seconde.

« Ça signifiait beaucoup pour moi. Je me suis senti très honoré de faire ce vidéo. Je veux les voir remporter un Championnat national », a déclaré Lindgren avant le départ des Canadiens pour Philadelphie lundi. « Les Huskies n'ont jamais remporté de titre, mais ils sont de plus en plus près. Nous n'avons simplement pas réussi jusqu'à maintenant. Je suis très fier de cette école et je vais les encourager parce que ce serait bien de ramener le titre à la maison ».

Membre des Huskies entre les saisons 2013-2014 et 2015-2016, Lindgren souhaite que ses paroles puissent inspirer l'équipe la mieux classée au pays.

« Je leur ai dit: « C'est le moment, c'est enfin le temps. Nous n'avons qu'une seule apparition dans le Frozen Four, mais c'est une équipe qui a montré toute l'année qu'elle avait tous les outils pour y arriver. Ils ont un bon gardien, une bonne défense, de bons attaquants, ils ont tout. Ils peuvent marquer des buts et bien jouer défensivement. J'ai dit: « Vous ne pouvez pas avoir de regrets. L'Université est une période incroyable dans votre vie et vous devez donner tout ce que vous avez à chaque présence sur la glace ».

D'ailleurs, tout a fonctionné à merveille lors de la fin de semaine dernière alors qu'ils ont balayé leur série de première ronde contre les RedHawks de l'Université de Miami pour gagner une place dans le prochain NCHC Frozen Faceoff.

La série s'est déroulée à domicile à l'aréna Herb Brooks, où les Huskies sont demeurés invaincus tout au long de la saison.

« Les choses semblent aller dans la bonne direction. Terminer la saison et être invaincu à domicile est quelque chose d'unique et ça démontre bien à quel point ils sont puissants », a déclaré Lindgren. « Même quand j'étais à l'Université, je jouais avec certains de ces gars et je savais qu'une fois qu'ils seraient devenus plus vieux, ils deviendraient des joueurs sur qui l'on peut compter. Ils ont aussi très bien recruté après ça. C'est un groupe talentueux, alors c'est amusant à regarder ».

Maintenir ses liens avec St. Cloud State

Bien que l'horaire chargé de Lindgren ne lui permette pas toujours de regarder les Huskies en direct, il met tout en œuvre pour suivre leur parcours de près.

Il est également en contact avec certains de ses anciens coéquipiers.

« Nous avons une discussion de groupe avec les anciens des Huskies », a expliqué Lindgren. « C'est une chose que je peux dire à propos de St. Cloud State, nous étions tous très proches. La chimie de l'équipe était incroyable. Je reste toujours en contact avec la majorité des gars, ce qui est vraiment impressionnant. Cet été, nous avons une petite sortie de golf entre Huskies. Le simple fait de rester en contact et de partager la fierté que nous aurons tout au long de notre vie est très amusant ».

Tweet from @fsnorth: Perfect at home.@SCSUHUSKIES_MH is heading to the Frozen Faceoff after a series sweep of Miami (Ohio)! pic.twitter.com/YPs18YpBgl

Lindgren discutera également avec l'espoir des Canadiens et son compatriote Ryan Poehling, originaire de Lakeville, durant les mois d'été.

Il était d'ailleurs heureux de voir Poehling marquer le but vainqueur contre les RedHawks lors du triomphe de vendredi soir avec l'aide de ses frères Nick et Jack.

« Ils ont beaucoup de chimie et jouent ensemble depuis 15 ou 16 ans. Ils ont probablement joué un million de fois ensemble », a mentionné Lindgren. « Ils savent toujours à quel endroit se trouver. Ce n'est pas une surprise ».

En voir plus