Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

L'heure n'a pas encore sonné pour Cendrillon

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL (PC) - Qui l'eût cru? Il y aura un septième match à Pittsburgh, mercredi. Le Tricolore a poussé les Penguins dans leurs derniers retranchements, lundi, en faisant de nouveau fi de l'adversité pour l'emporter 4-3 au Centre Bell.


Michael Cammalleri, avec ses 10e et 11e des séries, Jaroslav Spacek, qui a salué son retour au jeu de façon sentie, et Maxim Lapierre ont été les buteurs des Canadiens. Andrei Kostitsyn a finalement quitté l'anonymat en récoltant deux passes.

Sidney Crosby, en plus d'une aide, le Québécois Kristopher Letang et Bill Guerin ont fourni la réplique des champions de la Coupe Stanley. Sergei Gonchar a amassé deux passes.

Les Penguins ont encore eu le meilleur dans les tirs 37-25. Jaroslav Halak, aidé de ses poteaux à deux reprises, a remporté son duel face à Marc-André Fleury.

Le Tricolore a-t-il encore de l'essence dans le réservoir? Pourra-t-il miser sur le retour du défenseur Hal Gill? Les Penguins doivent se poser plusieurs questions.

Le premier vingt a pris fin sur une égalité de 1-1. Les Penguins ont eu l'avantage territorial et au chapitre du temps de possession de la rondelle. Dans la colonne des tirs, rien à signaler: ils dominaient 13-6.

Pourtant, le Tricolore est parvenu à prendre les devants dès sa première action à l'attaque, à 1:13, après avoir passé la minute initiale de la soirée dans sa zone.

Kostitsyn a fait payer chèrement une perte de la rondelle en territoire neutre du jeune Letang. Andrei K a repéré Cammalleri, qui a dégainé sur réception de la passe que lui a retournée Tomas Plekanec sur le flanc droit. Fleury a été battu d'une frappe haute du côté de la mitaine.

Les hôtes avaient le vent dans les voiles, avant d'écoper une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace. On a tenu le coup, mais à 7:22 Crosby a mis fin à sa disette de six matchs sans but - sa plus longue en séries - en fouettant le disque au vol près de Halak. Pascal Dupuis n'a pas amassé d'aide sur la séquence, mais la bataille qu'il a remportée face à Josh Gorges le long de la bande a pavé la voie au filet égalisateur.

Crosby a marqué d'un endroit où il aurait normalement eu le géant Gill dans les pattes, comme ce fut le cas dans 70 pour cent de ses présences lors des cinq premiers matchs de la série.

Le délire

  Informations reliées
Discutez du résultat
Le match en images
Tel un roseau qui plie mais ne rompt pas, le Tricolore s'est accroché au deuxième tiers. Indiscipliné, il en a eu plein les bras pendant deux jeux de puissance d'affilée des visiteurs, qui ont d'ailleurs profité de leur seconde chance quand Letang a surpris Halak, à 5:21. Au moment où on s'est dit que les champions ne regarderaient plus derrière, le bleu-blanc-rouge a sorti un autre lapin de son chapeau.

Cammaleri, encore lui, a logé un revers dans la lucarne de l'enclave au terme d'un bel échange en relance d'attaque entre Kostitsyn et lui, à 10:45.

Le but de Cammalleri a certes été le plus applaudi de l'histoire du Centre Bell, la foule passant la pause télé debout à agiter des serviettes blanches. On n'avait jamais vu pareille démonstration de joie.

Porté par l'énergie du public, le Tricolore a repris l'initiative au score grâce à Spacek, à 13:15. La frappe du défenseur, décochée de loin en ligne droite avec le but, a déjoué Fleury du côté du bâton. Peut-être a-t-elle été déviée légèrement en cours de route.

Les hommes en bleu-blanc-rouge ont raté une occasion unique pendant une attaque massive vers la fin de la période. Gomez a fendu l'air sur la passe de Cammalleri. L'ouverture était béante.

Maxim Crosby!

En troisième, les Penguins ont obtenu une chance en supériorité, après avoir annulé celle de leurs rivaux. Les Canadiens se sont vus accorder un autre jeu de puissance, qui n'a pas fonctionné.

C'est Maxim Lapierre qui a doublé l'avance à l'issue d'un effort individuel magistral, à 11:03. En possession du disque sur le flanc gauche, Lapierre s'est défait du défenseur Alex Goligoski avant de surgir devant Fleury, qu'il a mystifié sous les yeux de Jordan Staal et de Jordan Leopold. Il ne manquait que le vol plané à la Bobby Orr!

Le sourire fendu jusqu'aux oreilles en retournant vers le banc des siens, Lapierre avait peine à croire lui-même ce qu'il venait de réaliser. Il a gardé les yeux rivés sur l'écran géant afin de voir la reprise.

Le but de Lapierre s'est avéré très important parce que Guerin a rétréci l'écart à un but à 1:24 de la fin.

Après la rencontre, le Tricolore a annoncé qu'il invitera tous les partisans à venir assister à la diffusion du septième et ultime match de la série entre les Canadiens et les Penguins, mercredi soir, sur les écrans géants haute définition dans le Centre Bell.

Voir aussi:
Reprendre le temps perdu 
Jeu des chiffres - 10 mai 
Le public invité à visionner le match décisif en haute définition au Centre Bell
En voir plus