Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L’été de Lappy

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Lorsque votre plan de carrière consiste à travailler plus fort que l’adversaire, l’été a tendance à être plutôt court.


Tout de suite après avoir aidé les Canadiens à se rendre à la Finale de l’Est pour une première fois en 17 ans, Maxim Lapierre a décidé de s’évader. Direction le sable blanc pour un repos bien mérité. Une semaine plus tard, il était de retour dans le gymnase, travaillant plus fort que jamais.

« Je suis allé à Cancún avec quatre de mes amis dès que la saison s’est terminée, mais c’est pas mal tout pour les voyages », a expliqué l’attaquant de 25 ans. «Je suis aussi allé à New York pour trois jours avec mes amis, ce qui était tripant. Après, j’ai décidé de me reposer quelques jours à Montréal, avant de me replonger dans l’entraînement. »

Ayant cumulé un sommet d’équipe de 164 mises en échec en saison régulière, suivi de 49 coups d’épaule en séries éliminatoires, Lapierre n’a jamais peur de passer son corps à tabac, si c’est pour le bien de l’équipe. Et le robuste attaquant est en train d’ajouter quelques armes à son arsenal.

«Je me suis entraîné avec Scott Livingston [l’ancien entraîneur du conditionnement physique des Canaidens] à son studio tout l’été », a laissé savoir Lapierre. «Nous faisons tous les exercices réguliers comme des poids, mais j’ai aussi fait de nouvelles choses, comme de la boxe, avec un entraîneur. J’ai aussi un entraîneur de vélo qui me pousse à travers diverses séquences de sprints, à travers un programme qui s’appelle PowerWatts sur le vélo. »

Alors qu’à la même période l’an dernier il devait se remettre d’une opération à la cheville, Lapierre en profite de l’été pour améliorer sa technique et se préparer pour la saison qui s’en vient.

«Ça fait déjà un bon moment que je suis retourné sur la patinoire, à patiner et à m’entraîner avec quelques autres gars qui sont en ville », a mentionné Lapierre. «Ça fait du bien de pouvoir se faire aller les jambes sur une glace – tu peux t’entraîner autant que tu veux, il n’y a rien pour se préparer à patiner comme de patiner. Ma cheville est guérie à 100% maintenant. Je me sens bien et j’ai juste vraiment hâte que la saison commence. »

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.



Voir aussi
Mes incontournables: PK Subban
Sympathique Dustin 
Le 35 est de retour! 
Classique Héritage 2011

En voir plus