Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L’été c’est fait pour jouer

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Le hockey, un sport d’hiver? Pas pour près de 700 jeunes qui fouleront la glace du Complexe sportif Bell à Brossard dans le cadre du camp d’été de l’École de hockey des Canadiens, qui se poursuit jusqu’au 24 juillet.

L'attaquant Lars Eller patine avec des enfants à l'École de hockey des Canadiens.

Durant leur séjour d’une semaine, les jeunes de 7 à 15 ans, qui jouent des niveaux novice à bantam, travaillent sur la glace en compagnie des entraîneurs de l’École de hockey, participent à plusieurs activités hors-glace et ont la chance, durant les cinq journées du camp, de rencontrer quelques-uns de leurs joueurs préférés au passage.

L’idée derrière le camp d’été de l’École de hockey des Canadiens, qui en est à sa neuvième édition cette année? Offrir un camp où les jeunes peuvent s’améliorer et développer leur jeu en baignant dans l’atmosphère unique du Tricolore.

« Les jeunes peuvent améliorer leur maniement de la rondelle, leur vitesse d’exécution, leur coup de patin et toutes les facettes de leur jeu, en plus de leur esprit d’équipe », explique Stephane Verret, chef de secteur du développement du hockey mineur pour les Canadiens. « Le but, c’est de leur donner l’expérience Canadiens, qu’ils soient dans l’atmosphère, qu’ils vivent la routine. »

Quelques minutes avant de surprendre les enfants sur l’une des deux patinoires du Complexe sportif Bell, le premier choix au repêchage des Canadiens en 2014, Nikita Scherbak, se sentait plutôt fébrile.

Le choix de première ronde des Canadiens au repêchage 2014 a rendu la vie d'un jeune gardien de l'École de hockey des Canadiens un peu plus difficile lors de sa visite.

« C’est la première fois que je fais quelque chose comme ceci. Je suis assez excité, pour être honnête », affirmait Scherbak, qui venait tout juste d’arriver au Québec en vue du Camp de perfectionnement des Canadiens.

Nikita, qui sert généralement des feintes assez surprenantes, se servant de ses mains pour déjouer les défenseurs et gardiens adverses, s’en est donné à cœur joie avec les étoiles de demain de l’École de hockey des Canadiens, donnant un peu de fil à retorde aux gardiens.

« Ces enfants regardent la LNH et le hockey et tentent d’imiter leurs joueurs préférés. C’est vraiment excitant de patiner avec eux, de leur montrer quelques feintes. Ils sont si excités lorsqu’ils ont la chance de pouvoir patiner avec un joueur. Ils vont se souvenir de ces moments toute leur vie. »

L’expérience d’apprendre dans l’univers des Canadiens et de pouvoir rencontrer des joueurs des Canadiens – Andrei Markov, Tomas Plekanec, Lars Eller et Jeff Petry ont tous fait une visite surprise aux enfants jusqu’ici – attire des jeunes de partout à travers le monde, le camp accueillant des joueurs de chacune des provinces canadiennes, des États-Unis et même de l’Europe. Pour une première fois cet été, l’École de hockey des Canadiens organise également un camp d’une semaine à Leysin en Suisse, qui se déroulera du 2 au 7 août.

Apprenez-en plus sur l’École de hockey des Canadiens ICI.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

LIRE AUSSI
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat d'une saison avec Michaël Bournival
En quête de résultats

Les Canadiens concluent une entente de deux ans avec le défenseur Ryan Johnston

Vers la LNH: Brian Flynn

CH à cœur : Jonathan Duhamel 

En voir plus