Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les Penguins ont raison des Canadiens

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL  (PC) -- Les Penguins de Pittsburgh ont démontré de quelle mouture sont faites les équipes championnes, mardi, en maîtrisant le Tricolore 2-0 au Centre Bell pour reprendre les devants 2-1 dans la série quart de finale de l'Association Est opposant les deux équipes.


Privés des attaquants Jordan Staal et Bill Guerin, les champions de la Coupe Stanley ont préconisé un style frôlant la perfection à l'étranger, en resserrant le jeu en défense, tout en patientant pour des chances à l'attaque.

Evgeni Malkin et Pascal Dupuis, dans un filet désert, ont été leurs marqueurs.

Le gardien Marc-André Fleury a été solide quand ça comptait le plus, soit au troisième tiers quand ses coéquipiers s'accrochaient à une mince avance d'un but. Il a complété la soirée avec 18 arrêts.

Son opposant Jaroslav Halak a été également très bon, en repoussant 23 tirs.

Le Tricolore va tenter de recréer l'égalité dans la série dès jeudi au Centre Bell.

Le monde à l'envers

Halak a dû se pincer pour y croire. Trois lancers, c'est tout ce qu'il a dû arrêter en première période. Les Canadiens ont eu l'initiative du jeu et, avec un peu de chance, ils auraient pu se forger une avance de deux buts à l'aide de deux tirs qui n'ont même pas compté dans les sept que l'équipe a obtenue.

Michael Cammalleri et Maxim Lapierre ont raté ces occasions au cours des dernières minutes de l'engagement. Cammalleri a d'abord visé par-dessus la cible après s'être frayé un chemin vers Fleury. Lapierre a ensuite soulevé la rondelle sur la barre horizontale après avoir surgi du coin gauche.

Lapierre avait donné le ton au début en mettant durement en échec le défenseur Jordan Leopold et l'attaquant Tyler Kennedy. Il a plus tard écopé une pénalité pour avoir fait culbuter Fleury.

Le Tricolore a tout fait sauf marquer au cours du premier jeu de puissance de la soirée, à la cinquième minute d'action. Les cinq joueurs sur la glace se sont échangé le disque à la vitesse de l'éclair. C'était beau à voir.

Ça ne pouvait pas durer. Les Penguins ont apporté des ajustements qui ont fait tourner le vent en deuxième période. Ils ont dominé 13-3 dans les lancers, mais l'égalité persistait à la fin.

Le Tricolore a tenu son bout et Halak a été égal à lui-même, c'est-à-dire brillant. Il n'a pas bronché devant Matt Cooke qui s'est échappé à la suite de la perte d'équilibre du défenseur Ryan O'Byrne à sa ligne bleue.

Le gardien slovaque a été vigilant au cours d'une attaque massive, frustrant Evgeni Malkin et Mark Letestu. Il a réalisé par la suite son plus bel arrêt aux dépens du défenseur Alex Goligoski, qui a dégainé sur réception de la passe transversale de Mark Eaton en s'amenant du flanc gauche.

Vers la fin, Halak a repoussé un premier tir de Sidney Crosby en une quarantaine de présences sur la glace, remontant au match numéro deux. Au moment où Hal Gill était au banc des pénalités, le numéro 87 des Pens a évacué un peu de frustration au son de la sirène et s'en est suivi une escarmouche impliquant les 10 joueurs sur la glace. Les défenseurs Josh Gorges et Kristopher Letang ont été punis.

Malkin fait mouche

Les Penguins ont profité de l'absence des deux plus importants éléments du Tricolore en infériorité numérique, Gill et Gorges, pour ouvrir le score tôt en troisième.

Malkin a fait mouche d'une longue frappe décochée sur réception de la courte passe du défenseur Sergei Gonchar, à 1:16.

Les visiteurs ont joué par la suite comme les champions en titre qu'ils sont, soit de façon méthodique en défense, tout en exerçant un bon contrôle de la rondelle.

Fleury s'est occupé du reste en fermant la porte à double tour. Il a volé des buts à Cammalleri, sur un tir à bout portant, et à Tomas Plekanec, à courte distance.

Dupuis a mis fin au suspense en envoyant la rondelle dans le filet abandonné, avec 15 secondes à écouler.

Voir aussi:
De taille 
Images de la rencontre
Jeu des chiffres - 4 mai
Centrale des séries
En voir plus