Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Benn contre Benn, chapitre 1

Les deux frères s'affronteront pour la première fois de leur carrière dans la LNH mardi soir

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Il y avait beaucoup, beaucoup de journalistes autour de Jordie Benn au terme de l'entraînement matinal, lundi au Centre Bell. Normal, car mardi soir, il devra affronter non seulement son ancienne équipe, mais aussi son frère Jamie, le capitaine des Stars de Dallas.

Les partisans montréalais seront donc témoin de la première confrontation entre les deux frères Benn dans la LNH. Mais Jordie ne s'attend pas à devoir surveiller son frangin sur la glace…

«Lorsqu'il sautera dans la mêlée, on me criera probablement de quitter la glace. Je serai sur le banc pour le regarder jouer», a dit le sympathique barbu, sourire en coin.

Même s'il a quitté Dallas il y a près d'un mois, le défenseur des Canadiens n'a pas perdu contact avec l'attaquant étoile des Stars. Bien au contraire.

«On est très près, on se parle presque tous les jours, juste pour voir comment ça se passe, pour parler de la famille, rester en contact», a dit Jordie, âgé de 29 ans.

«On est des meilleurs amis. C'était difficile de le voir partir, mais ç'a été plaisant de pouvoir expérimenter la vie de la LNH avec lui, le temps qu'on a été ensemble, a ajouté Jamie. Je suis plus emballé à l'idée qu'il puisse faire son propre nom maintenant à Montréal et véritablement prendre son envol avec sa carrière.»

Cette occasion, le numéro 8 du Tricolore l'a rapidement saisie. Du «frère de», il est passé à un défenseur à part entière et un morceau important de la brigade défensive montréalaise.

«On est chanceux d'avoir Jordie avec nous, car il nous apporte de la stabilité à la défense. Mais son frère aussi est un très bon joueur de hockey, alors s'il peut nous aider en nous donnant des conseils pour le ralentir, on va les prendre!» a lancé l'entraîneur-chef Claude Julien lors de son point de presse.

Jamie, qui a remporté l'or olympique avec le Canada à Sotchi en 2014, n'est pas du tout surpris de voir que son aîné s'est adapté si rapidement à sa nouvelle équipe.

«Chaque jour, je constate qu'il grandit tant au hockey que comme personne, alors ça ne me surprend pas. Je suis certain que ça aide de pouvoir apprendre de grands joueurs comme Shea Weber, Andrei Markov et les autres défenseurs. C'est bon voir qu'il s'est intégré de la sorte», a mentionné Jamie.

Le parcours du joueur des Canadiens a été un peu plus long et sinueux, mais il a toujours pu compter sur son plus grand fan.

«Je pense qu'il est très fier que je sois ici et que je fasse ma place. Ç'a été des montagnes russes amusantes à Dallas, mais c'est une nouvelle aventure maintenant. Plusieurs personnes disent qu'il est la seule raison pour laquelle j'ai fait la LNH, mais je crois que j'ai assez travaillé dans ma vie pour prouver aux gens que je suis un hockeyeur de la Ligue nationale», a souligné l'arrière, qui a inscrit 17 points, dont quatre buts cette saison.

Video: Jordie Benn parle du match contre son frère

Les parents des deux hockeyeurs vivront aussi un moment spécial lorsque leurs deux fils croiseront le fer. Difficile de savoir par contre vers qui leur cœur balancera.

«Mon père ne s'en fera probablement pas trop. Il prend soin de mon chien, alors il risque de juste être sur son sofa. Ma mère sera peut-être à bout de nerfs. Elle ne sait sûrement pas qui encourager, alors j'imagine que ça dépendra de qui marque. Elle va applaudir chaque fois que la rondelle se retrouvera dans le filet», a prédit Jordie.

Lundi soir, les deux Benn iront évidemment souper ensemble. À qui reviendra donc l'addition?

«Je ne suis pas très familier avec Montréal, alors j'espère qu'il choisira un bon endroit. Et je lui refilerai la note, c'est certain!» a lancé Jamie, auteur de 25 buts et 42 mentions d'aide, pour 67 points en 70 matchs.

Mais lorsque la rondelle sera en jeu mardi, les histoires de famille seront laissées de côté et les deux voudront aider leur équipe respective à aller chercher les deux points.

«On est ultra compétitifs. Je suis certain que vous allez voir ça demain (mardi)!» a promis Jamie.

 

En voir plus